2 min de lecture Sécurité routière

Radars-tourelles : des engins redoutables au service de la sécurité routière

75% des radars ont été endommagés lors du mouvement des "gilets jaunes". Le gouvernement va les remplacer par des radars-tourelles extrêmement efficaces. 1.200 cabines seront déployées d'ici fin 2020.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Comment fonctionnent les nouveaux radars-tourelles ? Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux édité par Cassandre Jeannin

Durant le mouvement des "gilets-jaunes", de nombreux radars ont été vandalisés. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait estimé en juillet que 75% du parc avait été endommagé au plus fort de la crise. Aujourd'hui, le gouvernement ne communique plus sur ces chiffres mais entend bien remettre rapidement l'ensemble des cabines en place en misant sur de nouvelles générations, les fameux radars-tourelles. 

L'efficacité de ces nouveaux radars est redoutable. Ils fonctionnent comme des tours de contrôle perchées sur des mas à quatre mètres de hauteur. Ils sont équipés de caméras haute définition, 36 millions de pixels, capables de contrôler pas moins de 32 véhicules simultanément dans les deux sens de circulation, jusqu'à 200 mètres. Le radar lit les plaques d'immatriculation aussi bien par l'avant que par l'arrière et peut différencier les motos, les voitures, les camions et autres utilitaires. 

Ils sont aussi capables de repérer de multiples infractions grâce à un système d'infrarouge : utilisation du portable au volant, le passage au feu rouge, le non-respect de la ceinture de sécurité, le non-respect des distances de sécurité, le dépassement par la droite ou encore le défaut d'assurance.

1.200 radars tourelles déployés d'ici fin 2020

Pourtant réputés invincibles, ces radars ne résistent pas aux coups de masse, de chalumeau, d'essence ou de peinture, tout est bon pour les neutraliser et ce dès leur installation. Rien que la semaine dernière quatre cabines ont été vandalisées. 
Les sanctions sont sévères pour les casseurs. La dégradation d'un radar est passible de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende. 
Au départ, seulement un boitier sur cinq devait contenir un radar, les autres faisant office de leurres. Au final, ils seront tous opérationnels pour remplacer les cabines cassées. Concrètement, leur nombre va doubler d'ici à janvier pour passer à 400 puis 1.200 fin 2020, sachant qu'un radar tourelle coûte 32.000 euros pièce. Mais pour l'instant, ils ne sont pas homologués pour sanctionner toutes les infractions, ils ne flashent que les excès de vitesse et les dépassements de feu rouge. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Radars Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants