1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Nouveau variant sud-africain : Moderna veut développer une dose de rappel spécifique
1 min de lecture

Nouveau variant sud-africain : Moderna veut développer une dose de rappel spécifique

Le laboratoire américain a indiqué qu'il comptait rapidement se pencher sur le nouveau variant, connu sous le nom d'Omicron, afin de développer une dose de rappel spécifique.

Un chercheur analyse des variants du coronavirus (illustration)
Un chercheur analyse des variants du coronavirus (illustration)
Crédit : HENNING BAGGER / RITZAU SCANPIX / AFP
Sarah Belien & AFP

Jugé "préoccupant" par l'OMS, le nouveau variant Omicron du Covid-19, détecté en Afrique du Sud, est au centre de toutes les attentions. Ce vendredi 26 novembre, le laboratoire Moderna a annoncé lancer des recherches pour créer une dose de rappel spécifique à cette nouvelle variation.

Dans un communiqué, l'entreprise américaine a affirmé qu'elle souhaitait "rapidement développer un candidat vaccin" et ainsi créer des doses de rappel spécifiques pour les variants. "En 2020-2021, cela a déjà inclus des doses de rappel pour les variants Delta et Beta", a précisé le laboratoire, disant avoir "démontré à plusieurs reprises sa capacité à faire passer de nouveaux candidats au stade des essais cliniques en 60-90 jours".

Sur le nouveau variant détecté récemment en Afrique du Sud, connu sous le nom de Omicron, le patron de Moderna se dit "proactif face au virus" et assure : "Depuis plusieurs jours, nous avançons aussi vite que possible pour exécuter notre stratégie afin de lutter contre ce variant".

Le vaccin efficace contre le variant Omicron ?

La variant Omicron se développe hors de l'Afrique australe, un premier cas a notamment été détecté en Belgique. Potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, il suscite l'inquiétude de nombreux pays. Pour sa part, Pfizer/BioNTech a dit étudier ce nouveau variant, et attendre "au plus tard dans deux semaines" de premiers résultats d'études qui permettront de déterminer s'il est capable d'échapper à la protection vaccinale.

À écouter aussi

Le porte-parole de l'OMS a indiqué qu'il faudra "plusieurs semaines" pour comprendre le niveau de transmissibilité et de virulence de ce nouveau variant. Pour l'Agence européenne des médicaments (EMA), il est "prématuré" de prévoir une adaptation des vaccins au variant Omicron.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/