2 min de lecture Politique

Marlène Schiappa : quels sont ses chantiers pour l'égalité femmes-hommes ?

ÉCLAIRAGE - La secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes a dévoilé les deux principaux axes de sa politique.

Marlène Schiappa le 18 mai 2017, à l'Élysée
Marlène Schiappa le 18 mai 2017, à l'Élysée Crédit : Francois Mori/AP/SIPA
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Un mois après sa nomination, Marlène Schiappa, la secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes dans le gouvernement d'Emmanuel Macron, a dévoilé ses deux principaux chantiers. Au programme : le travail et les violences faites aux femmes, deux sujets qu'avait déjà abordés Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Le candidat avait en effet affirmé vouloir faire de l'égalité femmes - hommes une cause nationale et avait cité ces deux chantiers comme axes de direction. Un vœu réitéré par Marlène Schiappa, donc, au moment de sa nomination au poste de secrétaire d'État. 

On ne sait pas encore comment le cabinet de Marlène Schiappa souhaite procéder pour établir l'égalité entre les citoyennes et citoyens français. "La feuille de route de notre politique est en cours de finalisation et sera présentée fin juin", a-t-elle affirmé dans un communiqué, publié sur le site du gouvernement.

Premier chantier : l'égalité au travail

Pour patienter avant la fin du mois, Marlène Schiappa a cependant dévoilé les "deux chantiers principaux" qu'elle va mener avec ses équipes et le gouvernement français. "Le premier concerne le travail : l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, les métiers non mixtes, les différences de salaires et la protection des femmes au travail", a annoncé la secrétaire d'État sur le site du gouvernement. 

Pour rappel, la France est loin d'être un pays d'excellence en terme d'égalité au travail. Un rapport du Forum économique mondial, publié en octobre dernier, annonçait par exemple que l'égalité des salaires dans les entreprises françaises n'aurait pas lieu avant 170 ans. 

Deuxième chantier : la lutte contre les violences sexuelles

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : "Nous avons tous sacrifié nos libertés", fustige Christophe Barbier

"Le deuxième grand chantier est la lutte contre les violences sexuelles", annonce Marlène Schiappa avant d'ajouter quelques lignes directrices de sa future politique : "Le projet de verbaliser les insultes et le harcèlement de rue", idée présentée dans le programme d'Emmanuel Macron, "et celui d’allonger le délai de prescription pour les victimes de violences sexuelles".

En avril dernier, un rapport mené par la présentatrice Flavie Flament et le magistrat Jacques Calmettes avait déjà été présenté à Laurence Rossignol, alors ministre des Familles, des Droits des femmes et de l'Enfance. Il préconise un allongement de 10 ans du délai de prescription pour les victimes mineures de violences sexuelles. Ces dernières pourraient alors porter plainte jusqu'à trente ans après leur majorité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Égalité hommes-femmes Marlène Schiappa
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants