4 min de lecture Manifestations

Manifestations à Paris : 15.200 manifestants, 120 gardes à vue

La Marche pour le climat à Paris a mobilisé samedi 15.000 personnes à Paris mais cette manifestation a été parasitée par des violences: des black blocs se sont mêlés au cortège et des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre, massivement mobilisées.

Une marche pour le climat est organisée notamment à Paris samedi 21 septembre 2019
Une marche pour le climat est organisée notamment à Paris samedi 21 septembre 2019 Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et Léa Stassinet

Le dispositif de sécurité prévu pour ce samedi 21 septembre était maximal. La préfecture de police de Paris n'a souhaité prendre aucun risque et a annoncé une mobilisation des forces de l'ordre identique à celle du 1er mai.

La préfecture de police de Paris a dénoncé en milieu d'après-midi des "exactions" commises par des "individus violents" de la mouvance "black bloc" au début de la marche pour le climat à Paris et appelé les manifestants à s'en "désolidariser". 

Les forces de l'ordre ont fait usage sur le boulevard Saint-Michel de nombreux gaz lacrymogènes. Elles ont également tiré avec des lanceurs de balle de défense (LBD), arme controversée responsable de nombreuses blessures lors de précédentes manifestations. 

Quelque 7.500 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour cette journée sous haute tension pour les autorités. 

Suivez le déroulé de la journée

À lire aussi
Des pompiers lors d'une manifestation (illustration). manifestations
Les pompiers "en colère" ont manifesté à Paris, des incidents en fin de cortège

23h11 - Merci d'avoir suivi ce live sur rtl.fr. Passez une excellente soirée. 

22h11 - La situation est toujours tendue sur les Champs-Élysées. Des tirs de gaz lacrymogènes ont été effectués afin d'éloigner les manifestants. 

20h53 - Selon BFMTV, la police est déployée sur l'avenue des Champs-Élysées, pourtant interdite aux manifestants. Présent sur les lieux, le "gilet jaune" Éric Drouet a indiqué à la chaîne qu'il souhaitait que des manifestants rejoignent le secteur.  

20h30 - Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a exprimé sa gratitude envers les forces de l'ordre.



19h23 - Le parquet a indiqué à l'AFP que 99 personnes ont été placées en garde à vue samedi 21 septembre. Des arrestations effectuées en marge de la journée de manifestations à Paris, marquée notamment par des heurts à la Marche sur le climat.

18h15 - Selon BFMTV, un capitaine de police se trouve parmi les 137 personnes interpellées. Nos confrères précisent qu'il était habillé en civil et qu'il n'était pas en service. Il a été interpellé pour "outrage et rébellion".

17h48 - Selon un comptage réalisé pour un collectif de médias, dont RTL, par le cabinet Occurrence, 15.200 personnes ont marché pour le climat à Paris ce samedi.

17h30 - Selon des chiffres compilés de la presse locale, voici un aperçu de la mobilisation dans plusieurs villes : 

Toulouse : 1.200
Nantes : 1.000
Rennes : 3.500
Strasbourg : 3.600
Rouen : 1.000
Lille : 2.500
Lyon : 5.000
Grenoble : 3.000
Tours : 1.300
Bordeaux 2.000
Marseille : 1.000

15H56 - Après les violences commises par les "Black blocs", Greenpeace et Youth for Climate appellent à quitter la manifestation parisienne. 

14h45 - Des "Black blocs" ont infiltré la marche pour le climat.

14h17 - La marche pour le climat et la manifestation contre la réforme des retraites se sont élancées, Jardin du Luxembourg pour la première et de Duroc pour la seconde.

13h22 : La préfecture de police annonce 106 interpellations à Paris à la mi-journée.

13h00 - Le quartier des Champs-Élysées entièrement bouclé. Notre reporter sur place fait le point à la mi-journée.

>
Le quartier des Champs-Élysées entièrement bouclé Crédit Média : Sina Mir | Durée : | Date :

12h45 - À 11h35, il y avait eu 65 interpellations, et plusieurs personnes verbalisées aux abords des Champs-Elysées, zone où il est interdit de manifester, a indiqué la préfecture de police de Paris. 

11h50 - Sur les Champs-Élysées, qui ont été sanctuarisées, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser quelques dizaines de manifestants. À 11 heures, 39 personnes avaient été interpellées. À la même heure le 8 décembre, considéré comme l'acte le plus violent des "gilets jaunes", 492 personnes avaient été interpellées.

11h42 : Comme à son habitude le préfet de police de Paris a pris un arrêté d'interdiction de manifester. Mis en oeuvre dès vendredi 20 à 17 heures, il concerne de larges secteurs de la capitale dont des zones inédites : Champs-Élysées et avenue de la Grande Armée ; Assemblée Nationale ; Hôtel Matignon ; Trocadéro et Tour Eiffel ; Sénat ; cathédrale Notre-Dame de Paris ; et - pour la première fois - Bois de Vincennes et Bois de Boulogne.

11h25 - Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène sur des manifestants dans le VIIIe arrondissement à Paris, où les débordements restent limités.

10h34 - Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des "gilets jaunes" étaient rassemblées à Paris samedi matin dans différents points de la capitale sous haute surveillance des forces de l'ordre, ont constaté des journalistes de l'AFP.  

À 10H00, les forces de l'ordre avaient procédé à trente interpellations, selon la préfecture de police. Peu avant 10H00, elles avaient contrôlé près de 600 personnes et en avaient verbalisé quatre. 

10h17 - En déplacement vendredi, Emmanuel Macron a souhaité que le rassemblement "puisse se faire dans le calme". "J'appelle chacun à ce que cela puisse se faire en bonne intelligence, en concorde et dans le calme pour que nos plus jeunes et nos moins jeunes puissent visiter les bâtiments, en profiter", a-t-il ajouté en référence aux Journées du Patrimoine. 

Alors que les forces de l'ordre craignent une "convergence" entre "gilets jaunes" et "blacks blocs", une marche pour le climat doit se tenir à Paris. Une manifestation contre la réforme des retraites est aussi organisée à l'appel de Force ouvrière.

10h00 - Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Gilets jaunes Sécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants