1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Levothyrox : "Il n'y a pas de fraude, de complot", assure Agnès Buzyn sur RTL
1 min de lecture

Levothyrox : "Il n'y a pas de fraude, de complot", assure Agnès Buzyn sur RTL

INVITÉE RTL - La ministre de la Santé, qui a reçu les associations vendredi 8 septembre, assure que "beaucoup d'effets secondaires" sont liés au dosage de ce médicament.

Agnès Buzyn était l'invité de RTL le 11 septembre 2017
Agnès Buzyn était l'invité de RTL le 11 septembre 2017
Crédit : Loïs Richard
Agnès Buzyn était l'invitée de RTL le 11 septembre 2017
11:36
Irma : pour Agnès Buzyn la polémique sur la réponse de l'État "c'est de la politique politicienne"
00:31
Ouragan Irma : le bilan s'élève à "11 ou 12 décès", annonce Agnès Buzyn sur RTL
00:34
Ouragan Irma : "Nous avions prépositionné des équipes", assure Agnès Buzyn sur RTL
11:40
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La nouvelle formule du Levothyrox, médicament destiné à lutter contre les pathologies thyroïdiennes, pourrait être au cœur d'un scandale pharmaceutique. Depuis sa mise en place il y a six mois, de nombreux malades ont signalé avec inquiétude les effets indésirables de la nouvelle composition. Nausées, diarrhées, vertiges, troubles du rythme cardiaque... Les effets secondaires sont nombreux. 

À tel point que l'actrice Anny Duperey a dénoncé une "prise d'otage" des Français au micro de RTL. "Ils ont été livrés en cobayes au laboratoire Merck (...) Je demande que le gouvernement fasse son travail, et qu'on revienne à l'ancienne formule", avait-elle lancé.

Depuis, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a reçu les associations ainsi que l'actrice française afin de faire le point sur cette polémique grandissante. "Nous sommes tombés d'accord sur le fait que les effets secondaires ne concernaient pas les 3 millions d'utilisateurs. Si on suit la pétition, cela devrait être 200.000 personnes mais si on regarde les enquêtes de pharmacovigilance, nous sommes à 9.000 signalements".

La ministre de la Santé l'assure : "Il n'y a pas de fraude, de complot, il n'y a pas d'erreur". Cependant, Agnès Buzyn confesse un "problème d'information des malades". "L'information n'est pas descendue et les patients se sont retrouvés surpris d'une formulation qui avait changé", assure-t-elle alors que "beaucoup de ces effets secondaires sont liés à des difficultés à doser le Levothyrox".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/