2 min de lecture Meurthe-et-Moselle

Les infos de 8h - Lunéville : élève brillant, Mamadou risque l'expulsion car il a 18 ans

Une pétition a été lancée pour que ce lycéen brillant ne soit pas obligé de repartir en Guinée. Désormais âgé de 18 ans, la préfecture prévoit de l'expulser.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 8h - Lunéville : élève brillant, Mamadou risque l'expulsion car il a 18 ans Crédit Image : Montage / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Dimitri Rahmelow édité par Sarah Belien

Malgré un parcours scolaire brillant, Mamadou est prié de quitter la France, ce qui provoque une vive émotion en Meurthe-et-Moselle. Une pétition a même été lancée pour que ce lycéen ne soit pas obligé de repartir en Guinée. Il est âgé de 18 ans, et c'est bien ça qui pose problème, le fait qu'il soit majeur.

La lettre de la préfecture, datée du 29 janvier, donne pour ordre à Mamadou de quitter la France avant le 1er mars. Pourtant l'an dernier, ce jeune guinéen, encore mineur, avait eu l'autorisation de suivre son bac pro à Lunéville, et une entreprise était prête à l'accueillir. "La préfecture devait me délivrer une autorisation de travail. J'ai envoyé une demande pour qu'on me régularise et pour pouvoir commencer mon alternance, ça n'a pas marché. L'année prochaine je dois passer mon bac et je fournis beaucoup d'efforts pour être là aujourd'hui", affirme Mamadou.

Et celui qui s'imagine électricien affiche des bulletins de note exemplaires et des appréciations de ces professeurs comme Grégory, dithyrambiques. Pas possible pour le corps enseignant et les autre élèves de l'imaginer quitter la France et son lycée. "On lui a donné une chance de faire une formation et puis maintenant on vient lui dire, finalement on s'est trompé parce que tu as atteint ta majorité. Avant c'était bon, tu pouvais, et maintenant tu deviens expulsable et on ne veut plus de toi. On marche sur la tête. On nous dit, non Mamadou il arrête, mais par contre on nous dit, prenez-en d'autres qui sont mineurs et à 18 ans, on va leur redemander de partir", déplore le professeur.

Une pétition sur Internet demande un réexamen du dossier, une action pourrait avoir lieu devant la préfecture au retour des vacances pour que la situation de Mamadou ne tombe pas dans l'oubli. La préfecture, qui plaide le strict respect de la loi.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
actu
Ecriture inclusive: ce qui se joue à l'école

Circulation interfiles - Samedi 20 février, des milliers de motards ont manifesté un peu partout en France. Ils réclament le droit de circuler entre les files de voitures. Pour l'instant, il n'en est pas question selon la Sécurité Routière, malgré une période de test qui s'est terminée le 1er février dernier.

Vacances en Espagne - Beaucoup de touristes français se réfugient à Madrid et profitent de ce qui pourrait presque être des vacances normales. En effet, les mesures sont bien moins strictes là-bas. Le couvre-feu est jusqu'à 23h et on peut dîner ou boire un verre jusqu'à 22h.

Birmanie - Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné fermement "l'usage de la force meurtrière" contre des manifestants, tout en soutenant un gouvernement "civil" en Birmanie. Ce samedi 20 février, les forces de l'ordre ont fait feu dans une manifestationfaisant deux morts et une trentaine de blessés à Mandalay, dans le centre de la Birmanie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Meurthe-et-Moselle Immigration Expulsions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants