2 min de lecture Faits divers

Directeur d'un centre d'accueil pour réfugiés poignardé à Pau : ce que l’on sait du suspect

Un demandeur d'asile soudanais de 38 ans serait l'auteur des coups de couteau mortels. Menacé d'expulsion, il souhaitait obtenir un document de la part de sa victime pour rester en France.

Des policiers à l'entrée du Centre d'accueil des demandeurs d'asile Isard COS à Pau, où un responsable a été poignardé à mort par un demandeur d'asile le 19 février 2021.
Des policiers à l'entrée du Centre d'accueil des demandeurs d'asile Isard COS à Pau, où un responsable a été poignardé à mort par un demandeur d'asile le 19 février 2021. Crédit : GAIZKA IROZ / AFP
Florine Boukhelifa Journaliste

Après l'agression mortelle survenue vendredi 19 février dans un centre de réfugiés à Pau, les enquêteurs tentent comprendre les circonstances du drame. Un demandeur d'asile d'origine soudanaise de 38 ans a reconnu être l'auteur des coups de couteau qui ont coûté la vie au chef du pôle Asile de la structure. L'homme a été placé en garde à vue. Il sera déféré dimanche 21 février en vue d'une mise en examen pour assassinat, et d'une incarcération.

Arrivé en France en 2015, celui-ci ne bénéficiait plus d'autorisation de séjour depuis novembre 2020 à la suite de plusieurs condamnations et devait être expulsé. Il présente en effet deux mentions dans son casier judiciaire pour des violences, une avec un résident du foyer d'asile et une en détention. Il a également été incarcéré entre 2017 et 2018. Par la suite, il a été convoqué par l'Ofpra pour "la suppression de son statut de protection suite aux condamnations pénales", a détaillé la procureure de Pau Cécile Gensac lors d'une conférence de presse.

L'agresseur n'était "ni signalé ni fiché dans le cadre de la radicalisation violente, et les éléments recueillis permettent d'écarter toute intention terroriste", a-t-elle souligné. Après son interpellation, l'homme a reconnu les faits et expliqué aux enquêteurs qu'il "nourrissait des reproches" à l'égard de la structure d'accueil, a ajouté la procureure. Il considérait "que sa situation n'a(vait) pas été correctement traitée" et a évoqué sa crainte de retourner au Soudan en raison des guerres locales.

Il voulait obtenir un document pour rester en France

Le demandeur d'asile était déjà venu "trois fois dans la semaine en cours" au Centre d'accueil pour demandeurs d'asile Isard-COS de Pau. Il voulait obtenir un document à l'attention de l'Ofpra afin de permettre son maintien sur le territoire national. Ce vendredi, il s'est rendu dans la structure vers 10h30 pour rencontrer le chef de service du pôle Asile. Selon Le Parisien, l'agresseur est entré dans le bureau malgré les multiples demandes de la victime pour que le demandeur d'asile quitte les lieux.

À lire aussi
Pyrénées-Atlantiques
Pyrénées-Atlantiques : des dizaines d’hectares touchés par un incendie

Là, il est soupçonné d'avoir porté plusieurs coups de couteau (13 plaies ont été recensées), avant d'être maîtrisé par des employés qui ont entendu des cris, puis interpellé sans opposer de résistance. La victime est morte des suites de ses blessures une heure plus tard, malgré l'intervention rapide des secours. Une expertise psychologique de l'agresseur a été menée, sans qu'aucune pathologie ne soit mise en évidence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Immigration Pau
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants