3 min de lecture Société

Les infos de 8h - Coronavirus et vacances : peut-on être remboursé si on annule maintenant ?

Nombre de Français qui ont réservé des vacances cet été envisagent encore d'annuler à cause de l'épidémie de coronavirus.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 8h - Coronavirus et vacances : quid des remboursements si on annule maintenant ? Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Maeliss Innocenti

Pour les vacances, cet été, il faudra toujours avoir son masque sur soi. Enfin pour ceux qui partent. Car les Français sont nombreux à douter, à hésiter, à cause de la situation sanitaire. Faut-il partir ? Est-ce que je peux encore annuler mon séjour ? Comment me faire rembourser ?

Il n'est pas trop tard pour annuler. Mais à vos risques et périls ! Car contrairement à la période du confinement où vous ne pouviez pas vous déplacer, là, vous n'avez plus d'excuse… plus de cas de force majeure.

C'est ce motif qui vous permettait éventuellement d'être remboursé, indique Olivier Gayraud, juriste à l'association de consommateur CLCV : "La situation du Covid n'est pas un chèque en blanc pour pouvoir annuler toutes ses vacances comme bon nous semble jusqu'à un horizon loin... Ce n'est pas ça du tout. Annuler parce que j'ai peur de partir, ça me coûtera de l'argent." De l'argent, des frais d'annulation prévus dans votre contrat de location.

Autrement dit, si vous deviez vous rendre en Mayenne, pour une semaine dans un gîte ou un camping, même s'il y a un foyer épidémique, rien ne vous empêche d'y aller, donc si vous annulez, il faudra payer.

Dans quels cas peut-on être remboursé ?

À lire aussi
L'Assemblée nationale (illustration) société
Congé de paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours

Mais dans quels cas peut-on être remboursé alors ? S'il y a reconfinement... Mais il faudra alors démontrer le cas de force majeur pour tenter d'éviter les pénalités. En fait, là où vous êtes le plus protégés, c'est si vous êtes passé par une agence de voyage pour un séjour qui comprend transport + hébergement. En cas d'annulation par votre voyagiste, il doit vous proposer un report pour une prestation équivalente, ou un "avoir" valable 18 mois, puis un remboursement si vous ne l'avez pas utilisé.

Mais si c'est vous qui décidez de renoncer, il faudra, là encore, prouver que votre destination est proche d'un cluster, ou que des cas de Coronavirus ont été détectés sur votre lieu de vacances. C'est à cette seule condition que vous arriverez (peut-être) à récupérer votre argent.

Et si ça bloque ? Insistez, négociez... demandez conseil aux associations, mais cela risque de se finir au tribunal. En revanche, s'il s'agit d'un voyage en train avec la SNCF, vous pouvez échanger et rembourser vos billets sans frais jusqu'au 31 août.

Pour les avions, si c'est la compagnie qui annule votre vol, y compris la veille pour le lendemain, elle doit vous rembourser, dans les sept jours. Ça, c'est la théorie, il y a embouteillage... Des avoirs sont là aussi possibles et valables dans les 18 mois.

Et les locations saisonnières ?

Mais est-il possible d'être indemnisé en plus du remboursement de mon vol ? Non ! Pas d'indemnités supplémentaires à cause de l'épidémie. Au mieux vous récupérerez les taxes aéroportuaires, des miettes...

Et pour votre location saisonnière, elle tombe à l'eau. Vous n'aurez rien, à moins d'avoir pris une assurance. Gaëtan Dupin, de l'UFC Que Choisir : "D'un point de vue juridique c'est un été normal. Mais plusieurs compagnies proposent pour les vols à venir de les reporter ou bénéficier d'avoir pour les prochains vols. Y a quand même du mieux par rapport à avril et mai."

Son conseil pour les futurs vacanciers et malgré la possible deuxième vague : surtout ne pas paniquer et ne pas tout annuler !

À écouter également dans ce journal

Coronavirus en France - Le décret pour le port obligatoire du masque dans les lieux publics clos sera publié dès la semaine prochaine. Mais Olivier Véran a précisé que l'esprit de responsabilité n'avait pas besoin d'un décret et que le masque il faut le porter dès maintenant.

Écologie - Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, envisage de mettre en place un moratoire de 6 mois pour interdire l'ouverture de nouveaux entrepôts notamment ceux d'Amazon en région, le temps de mesurer l'impact sur l'environnement.

Football - En Espagne, le Real Madrid a été sacré pour la 34e fois de son histoire jeudi soir, après sa victoire 2-1 sur Villarreal grâce à un doublé de Karim Benzema. C'est le deuxième titre de Zinedine Zidane comme entraîneur du Real.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Coronavirus France Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants