1 min de lecture Commerce

INFO RTL - Pompili envisage un moratoire pour interdire l'ouverture de nouveaux entrepôts d'e-commerce

La ministre de la Transition écologique souhaite mettre en place un moratoire de 6 mois pour interdire l'ouverture de nouveaux entrepôts notamment ceux d'Amazon en région.

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, le 11 juillet 2020
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, le 11 juillet 2020 Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Eléanor Douet

Le gouvernement va-t-il s'attaquer aux géants du e-commerce comme Amazon. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, veut un moratoire pour interdire éventuellement l'ouverture de nouveaux entrepôts, selon les informations de RTL. Le géant américain dispose déjà de 11 entrepôts et centres de distribution et prévoit d'en ouvrir de nouveaux l'année prochaine. Mais les frondeurs gagnent du terrain et il semble que la nouvelle ministre de la Transition écologique ait entendu leurs voix.

D'après nos informations, Barbara Pompili réfléchit à un moratoire de 6 mois et souhaiterait proposer une mission qui vise à faire un état des lieux sur l'implantation d’entrepôts logistiques en France, dont ceux d'Amazon.

Le but serait de mener une étude d'impact sur les créations réelles d'emplois et le bénéfice pour le territoire concerné. Encore faut-il qu'elle obtienne le feu vert de Matignon et l'aval de Bercy ; les arbitrages n'ont pas été encore faits.

Avant d'être nommée ministre, Barbara Pompili avait déjà signé une tribune demandant au gouvernement l’adoption d’un moratoire sur les projets d’entrepôts. Une demande appuyée par la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho qui a soumis une proposition de loi, souhaitant un moratoire de 2 ans sur la question.

À lire aussi
De la viande de boeuf dans une boucherie (illustration) exportation
Vache folle : la France va pouvoir exporter son bœuf au Japon sans restrictions

"C'est maintenant que les décisions doivent être prises. Les informations, par exemple, sur les destructions d'emplois reposent sur des calculs et des données tout à fait fiables. Il y a des mobilisations de plus en plus importantes dans les territoires concernés contre ces projets. Donc oui, c'est le moment de décider", explique-t-elle au micro de RTL.

De leur côté, les associations de commerçants vont dans le même sens et appellent Barbara Pompili à un moratoire immédiat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commerce Barbara Pompili Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants