1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - Coronavirus : 400.000 marins bloqués en mer depuis des mois
2 min de lecture

Les infos de 8h - Coronavirus : 400.000 marins bloqués en mer depuis des mois

"On va finir par avoir une catastrophe maritime, un jour ou l'autre", s'inquiète Jean-Philippe Chatail de la Fédération des officiers de marine marchande.

Un bateau de pêche (illustration)
Un bateau de pêche (illustration)
Crédit : ALEXIS DELELISI / AFP
Les infos de 8h - Coronavirus : 400.000 marins bloqués en mer
10:11
Le journal RTL de 8h du 17 janvier 2021
10:11
Emilie Baujard - édité par Marie Gingault

Parmi les conséquences de la pandémie, il y a ces marins bloqués en mer depuis plusieurs mois, à tel point que l'ONU parle d'une "violation des droits de l'Homme". 400.000 marins, de toutes nationalités, sont bloqués sur leur navire en raison des ports fermés et des restrictions de circulation. Ainsi, les armateurs préfèrent garder leur personnel à bord, quitte à enfreindre la législation internationale.

Certains marins, notamment Philippins et Panaméens, sont en mer depuis près de 20 mois, ce qui est totalement illégal. En Chine, un équipage indien est bloqué dans un port depuis juin dernier, avec interdiction de descendre du bateau. Jean-Philippe Chatail de la Fédération des officiers de marine marchande, s'inquiète pour la sécurité des équipages : "On va finir par avoir une catastrophe maritime, un jour ou l'autre. On a la fatigue, fatigue mentale, fatigue physique, le stress, pas de nouvelles des familles. On va arriver à des situations complètement dingues, c'est pour ça qu'il y en a qui se suicident", déplore Jean-Philippe Chatail. 

En effet, plusieurs personnes se sont jetées à l'eau ces derniers mois. Face à l'urgence de la situation, l'ONU demande à ce que les marins soient considérés comme travailleurs essentiels pour qu'ils soient mieux protégés, mais seulement 45 pays l'ont fait à ce jour. "En Europe on fait passer la marchandise avant l'humain, par contre s'il n'y avait pas eu les marins il n'y aurait pas eu de jouets pour Noël pour les enfants, il n'y aurait peut-être pas eu à manger dans les assiettes, il n'y aurait peut-être plus de carburant pour les voitures. C'est l'économie d'abord et les marins on verra après", regrette le secrétaire général. 

Une situation qui pourrait encore se tendre puisqu'en Asie, les ports ferment à nouveau. D'autres refusent les marins qui ont fait escale au Royaume-Uni ou en Afrique du Sud. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Couvre-feu à 18h - Depuis hier, le couvre-feu est avancé pour tous les départements. Pourtant, certains sont relativement épargnés par l'épidémie comme les Côtes-d'Armor, où l'on comptabilise seulement 337 cas depuis 10 jours. 

États-Unis - À trois jours de l'investiture de Joe Biden, Washington prend des allures de forteresse. Les rues de la capitale américaine sont quadrillées par des policiers, des militaires et des membres de la garde nationale et de nombreux points de contrôles sont installés. 


Alexeï Navalny - L'opposant russe doit rentrer à Moscou ce dimanche. Empoisonné depuis le mois d'août, il était en convalescence en Allemagne. Les services pénitentiaires russes ont prévenu, Alexeï Navalny pourrait être arrêté dès son arrivée. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/