1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 7h - Mont Saint-Michel : fin des robinets pour se laver les pieds, trop chers
2 min de lecture

Les infos de 7h - Mont Saint-Michel : fin des robinets pour se laver les pieds, trop chers

La commune a décidé de couper l'eau au Mont Saint-Michel. Les robinets à la libre-disposition des touristes pour se laver les pieds coûtent trop cher.

Le Mont Saint-Michel, en juin 2018
Le Mont Saint-Michel, en juin 2018
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Les infos de 7h - Mont Saint-Michel : fini les robinets pour se laver les pieds, trop chers
10:55
Les infos de 7h - Mont Saint-Michel : fini les robinets pour se laver les pieds, trop chers
10:56
Frédéric Veille - édité par Paul Turban

Les touristes sont de plus en plus nombreux à traverser la baie, dans la vase et les sables mouvants. Si bien qu'arrivés au pied de la merveille, beaucoup viennent se laver les pieds dans les pédiluves installés à l'entrée du Mont. 30.000 euros sont dépensés chaque année pour rincer les pieds des pèlerins. C'est trop : le maire Yann Galton a décidé de couper le robinet.

Le premier édile demande dorénavant aux touristes d'aller se nettoyer les pieds dans la rivière, le Couesnon, qui se jette au pied du Mont Saint-Michel. "Vu la sécheresse, j'ai été obligé de couper l'eau, explique Yann Galton à RTL. C'est de l'eau qui a été traitée pour boire. Cela se passe très bien, il n'y a pas de problème." 

"J'ai laissé de l'eau pour que les gens puissent boire, ajoute le maire du Mont Saint-Michel. Mais 1 million de litres d'eau par an, il faut arrêter les frais." En cette période de sécheresse, on comprend mieux la décision de la commune de couper l'eau. 

À écouter également dans ce journal

Mort du maire de Signes - Les obsèques de Jean-Mathieu Michel, renversé par une camionnette de BTP qu'il voulait verbaliser pour décharge sauvage auront lieu demain. La commission des lois du Sénat lance une consultation sur les violences que peuvent subir tous les maires en France. 

À lire aussi


Société - Les livreurs de Deliveroo appellent au boycott de la plateforme de livraison des plats à domicile. Une action nationale est prévue le week-end prochain. Des dizaines de livreurs se sont rassemblés dans la capitale pour dénoncer la nouvelle grille tarifaire qui leur est imposée par le géant de la livraison.

Faits divers - Une peine de 8 ans de prison prononcée hier soir à Paris pour une mère qui avait emmené ses 3 enfants pendant 9 mois en Syrie. C'est plus que les réquisitions du parquet.  La mère de famille, italo-marocaine, avait rejoint un islamiste avec lequel elle entretenait une relation en ligne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/