1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h30 - Coronavirus : les enseignants inquiets de la reprise des classes
2 min de lecture

Les infos de 6h30 - Coronavirus : les enseignants inquiets de la reprise des classes

Alors que les enfants retrouvent le chemin des classes, certains enseignants déplorent l'absence d'un dépistage massif chez les plus petits et des conditions d'apprentissage difficiles en raison des mesures sanitaires anti-Covid.

Une salle de classe vide est photographiée dans une école de Mulhouse, dans l’Est de la France, le 18 mai 2020. (Illustration)
Une salle de classe vide est photographiée dans une école de Mulhouse, dans l’Est de la France, le 18 mai 2020. (Illustration)
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Coronavirus : les enseignants inquiets de la reprise des classes
07:58
Le journal RTL de 6h30 du 26 avril 2021
07:58
Juliette Geay - édité par Florise Vaubien

Dernière ligne droite pour 6 millions et demi d'élèves de primaire et maternelle. Les plus petits retrouvent les bancs de l'école une semaine avant les collégiens et lycéens. Objectif : tenir jusqu'au 7 juillet date du début des vacances d'été alors que le nombre de contaminations se situe toujours à un niveau élevé. Les enseignants sont de retour en classe, mais ils ne pas totalement rassurés.

Hélène, Justine et Laurent sont contents de retrouver leurs élèves, mais un peu anxieux. "On est un peu inquiet car on pensait faire cette rentrée après avoir été vacciné. On est en contact avec des enfants qui n'ont pas de masque", explique Hélène, rappelant que la mise en place des gestes barrières est particulièrement difficile étant donné le jeune âge des enfants. "On nous demande d'inculquer des gestes barrières à des enfants qui lèchent la barrière", déplore-t-elle.

Des conditions d'apprentissage difficiles

"Il n'y a pas de test systématique et l'Éducation nationale nous fournit des masques en coton", ajoute Laurent qui plaide pour un dépistage massif dans les écoles maternelles. Avant la fermeture des classes, l'enseignant précise que toutes ses collègues étaient "positives". "La priorité devrait être donnée aux écoles maternelles où les enfants ne sont pas masqués", juge-t-il. 

Par ailleurs, Justine regrette que les masques en coton ne permettent pas un apprentissage correct. "Ce n'est pas assez sécurisant, estime-t-elle. Il y a quelques mois, le ministre avait annoncé la fourniture de masques transparents et on les attend avec impatience, avant juin, on l'espère".

À lire aussi

Deux autotests par professeur et par semaine, c'est la promesse formulée dimanche sur RTL par le ministre de l'éducation nationale. Jean-Michel Blanquer a également rappelé le nouveau protocole sanitaire : dès le premier cas de contamination au coronavirus, l'établissement devra fermer la classe concernée. 

À écouter également dans ce journal

Policière tuée à Rambouillet - Une fonctionnaire de police a été mortellement poignardée par un Tunisien de 36 ans. L'assaillant présentait "certains troubles de personnalité". 

Violences urbaines - À Corbeil-Essonnes, dans le sud-est de la région parisienne, la Brigade Spécialisée de Terrain (BST) lutte contre le trafic de drogues et les règlements de compte dans un contexte de hausse des violences urbaines

Football - Dimanche soir, Lille a arraché la victoire à la 85e minute face à Lyon grâce notamment au doublé et à la passe décisive de Burak Yilmaz.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/