2 min de lecture Terrorisme

Les infos de 6h - Police : de plus en plus de cas de radicalisation signalés

Deux mois après l'attaque au sein de la préfecture de police de Paris, une centaine de cas de radicalisation ont été signalés. La surveillance des fonctionnaires a été renforcée.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 6h du 29 novembre 2019 Crédit Image : Capture d'écran Google Maps | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Sarah Belien

C'est une augmentation assez spectaculaire qui traduit l'inquiétude et l'émotion. Depuis l'attaque début octobre à la préfecture de police de Paris, le nombre de signalements de policiers soupçonnés d'être radicalisés a littéralement bondi. Il y a eu une centaine de signalisations en deux mois

Il y avait eu, avant cette attaque, déjà 70 signalements en quatre ans. Tous les cas recensés ont été étudiés et font l'objet d'une enquête par l'inspection générale de la police nationale. Mais sur la centaine d'alertes émises depuis deux mois, depuis l'incident au sein de la préfecture de police de Paris, près de la moitié ont déjà été classées sans suite. 

Après investigation, les policiers signalés ne présentent pas de radicalisation avérée. Les enquêtes s'arrêtent, même si les chefs de service continuent d'exercer une surveillance renforcée pour ces fonctionnaires. Pour les autres policiers signalés, un peu plus de 50, les investigations sont toujours en cours. 

Leurs fréquentations, leur comportement sur le lieu de travail sont passés au crible. Les enquêteurs vérifient s'il n'y a pas de manquement à l'obligation de laïcité. Par exemple, une prière au bureau, cela peut entraîner une radiation définitive des services de police. Enfin, parmi les trois agents dont le préfet de police de Paris, Didier Lallement, avait demandé la suspension, un seul a été suspendu de manière effective.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Vue de l'avenue Victor Hugo à Épinal (illustration) justice
Explosifs découverts à Épinal : deux suspects interpellés, le parquet antiterroriste saisit

Manifestations - Des salariés d’entreprises du BTP sont mobilisés ce vendredi 29 novembre. À l'aide d'une soixantaine d’engins, ils bloquent l’accès de plusieurs dépôts pétroliers. Au Mans, Lorient, Brest, La Rochelle… Les professionnels protestent contre la suppression de la fiscalité réduite sur le gazole non routier (GNR).

Affaire Barbarin - Lors du premier jour de son procès en appel jeudi 28 novembre, le cardinal Barbarin a dit ne pas comprendre sa condamnation en première instance. L'archevêque de Lyon avait écopé en mars dernier de 6 mois de prison avec sursis pour ne pas avoir signalé les abus sexuels du père Preynat au diocèse de Lyon. 

Politique - La maire de Lille, Martine Aubry, a annoncé jeudi 28 novembre sa candidature pour un quatrième mandat à Lille pour les municipales de 2020. La socialiste avait pourtant annoncé qu'elle ne reviendrait pas en 2013. Elle explique sa nouvelle candidature par le fait que le pays soit "sous tension".

Lire la suite
Terrorisme Islamisme Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants