1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Les infos de 6h - Loi climat : des incertitudes sur la promesse d'un référendum
2 min de lecture

Les infos de 6h - Loi climat : des incertitudes sur la promesse d'un référendum

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans toute la France pour demander une loi climat plus ambitieuse et inscrite dans la Constitution. Pour cela, il faut passer par un référendum, ce qui semble toujours incertain.

Manifestation contre le réchauffement climatique dans le cadre d’une journée nationale d’action pour réclamer la justice climatique, le 9 mai 2021 à Paris.
Manifestation contre le réchauffement climatique dans le cadre d’une journée nationale d’action pour réclamer la justice climatique, le 9 mai 2021 à Paris.
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Les infos de 6h - Loi climat : des incertitudes sur la promesse d'un référendum
10:29
Le journal RTL de 6h du 10 mai 2021
10:28
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire
Animateur

Ils ont une nouvelle fois marché "pour le climat" dimanche et critiqué le manque d'ambition du gouvernement sur le sujet. Des milliers de personnes rassemblées un peu partout en France sont venus dénoncer une loi climat, largement insuffisante à leurs yeux.

Le projet actuellement discuté au Parlement, aurait dû, comme Emmanuel Macron l'avait promis, être inscrit dans l'article 1 de la Constitution, mais pour cela il fallait la modifier, à travers un référendum. Une idée que le chef de l'État aurait abandonné à en croire plusieurs sources. L'Élysée dément et affirme : la modification de l’article 1 de la Constitution n’est en rien enterrée, la bataille n’est pas finie. en commission des Lois, la semaine dernière la droite sénatoriale a modifié la formulation voulue par la Convention citoyenne sur le climat. La France "garantit la préservation de l'environnement", pour la remplacer par la France "préserve l'environnement". Une rédaction moins sujette à recours juridiques selon elle. 

Emmanuel Macron se voulait apaisant dimanche mais certains macronistes, comme le député Pieyre-Alexandre Anglade, prennent moins de gants : "Le président s'est engagé aux Français de se prononcer sur la proposition des membres de la convention citoyenne. Il n'a pas proposé de s'engager sur une version édulcorée, minorée de la droite sénatoriale. Si nous ne parvenons pas au référendum, ceux qui en portent la responsabilité seraient cette majorité de droite au Sénat", assure le député. Une façon de faire porter le chapeau au Sénat où la droite est majoritaire, si le projet de référendum était finalement bel et bien abandonné par le chef de l'État. 

À écouter également dans ce journal

Policier tué à Avignon - Deux individus potentiellement impliqués dans le meurtre d'Éric Masson ont été arrêtés dimanche soir. Ils ont été interpellés sur l'autoroute à une vingtaine de kilomètres d'Avignon.

À lire aussi

Coronavirus - La vaccination est de nouveau élargie cette semaine. Depuis ce lundi, tous les Français de 50 ans ou plus peuvent prendre rendez-vous. À partir de mercredi, ce sont tous ceux de plus de 18 ans.

Agriculture - Après le gel des récoltes qui a mis à mal les agriculteurs français, c'est au tour de la sécheresse de fragiliser l'agriculture.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/