1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Environnement : des milliers de personnes ont manifesté pour dénoncer la "loi climat"
1 min de lecture

Environnement : des milliers de personnes ont manifesté pour dénoncer la "loi climat"

Plusieurs manifestations ont été organisées en France ce dimanche pour demander à l'exécutif plus d'ambition écologique et dénoncer la loi climat.

Manifestation contre le réchauffement climatique dans le cadre d’une journée nationale d’action pour réclamer la justice climatique, le 9 mai 2021 à Paris.
Manifestation contre le réchauffement climatique dans le cadre d’une journée nationale d’action pour réclamer la justice climatique, le 9 mai 2021 à Paris.
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon
Journaliste

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce dimanche en France pour réclamer au gouvernement plus d'ambition écologique, au moment même où la promesse présidentielle d'un référendum pour inscrire la protection du climat dans la Constitution semble s'essouffler. Selon la police, 46.918 personnes ont manifesté en France dont 8.500 à Paris.

Emmanuel Macron s'était engagé devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) à envoyer aux parlementaires leur proposition de modification de l'article 1er de la Constitution. Mais face aux réticences du Sénat, le JDD affirme que le président a renoncé au scrutin. De son côté, l'Élysée a assuré que la modification constitutionnelle n'était "en rien enterrée", sans évoquer toutefois de référendum.

Le chef de l'État a déclaré lors d'un déplacement à Strasbourg : "Ce dont je suis le garant c'est qu'il n'y aura pas d'abandon. Ce texte va vivre sa vie parlementaire, qui seule permet d'aller au référendum si les sénateurs et les députés s'accordent". Mais Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale avait prévenu que "si les choses restent en l'état, il ne pourra pas y avoir de référendum", avant d'ajouter qu'au Sénat "il y a une majorité plus conservatrice (...) sur les questions environnementales".

Dénoncer "un rendez-vous raté pour le climat"

Le projet stipule que la France "garantit la préservation de l'environnement, de la diversité biologique et de la lutte contre le dérèglement climatique". Or, la majorité sénatoriale rejette le terme "garantit", estimant qu'il donnerait à la préservation de l'environnement priorité sur les autres principes constitutionnels.

À lire aussi

Malgré les propos rassurants de l'Élysée, les écologistes, les partis de gauche et les syndicats y ont vu une preuve de plus des reniements de l'exécutif. Ils ont manifesté pour dénoncer comme un "un rendez-vous raté pour le climat "la loi "climat et résilience" adoptée mardi à l'Assemblée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/