2 min de lecture Brexit

Les infos de 6 h - Brexit : l'accord doit être approuvé par un Parlement divisé

Alors qu'un accord négocié entre les dirigeants de l'Union européenne et le Premier ministre britannique a été trouvé, jeudi 17 octobre, les parlementaires sont divisés sur le deal.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Brexit : L'accord doit être approuvé par un Parlement divisé Crédit Image : PRU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie Billon et Dominique Tenza

Il a fallu discuter, parlementer, négocier pour signer un accord sur le Brexit, alors que le Royaume-Uni doit officiellement quitter l'Union européenne dans 13 jours. 

Désormais, tous les regards sont tournés vers le parlement britannique. C'est lui qui doit valider par un vote officiel l'accord qui a été conclu à Bruxelles jeudi 17 octobre. Les députés ne se bousculent pas pour défendre l'accord. À gauche, le rejet est total. "C'est un mauvais deal, pire encore que celui de Theresa May, car il n'essaie plus de conserver des liens économiques étroits avec l'Union européenne. Plus on regarde le texte, plus il est horrible", avance un député de l'opposition travailliste à la BBC.

Mais à droite, les nord-irlandais du DUP, alliés des conservateurs, ne sont pas plus tendres. "Il (Boris Johnson, le Premier ministre) a trop voulu avoir un deal à tout prix, parce qu'il voulait éviter un nouveau report du Brexit. Il était désespéré", souligne Nigel Dodds, du DUP.

Pour contrer cette ambiance négative, il y a bien des ministres pour vanter "le meilleur deal du monde" mais les députés conservateurs eux-mêmes, comme Tom Tugendhat, ne débordent pas d'enthousiasme. "Ce qu'il faut maintenant, c'est voter un accord et passer à autre chose. On a bien compris que le monde ne nous attendait pas pour tourner". C'est avec ce genre de discours que la majorité espère convaincre ceux qui hésitent encore.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Boris Johnson au parlement, le 25 septembre 2019 Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson s'excuse de ne pas l'avoir réalisé comme promis

Attentat - Un homme qui voulait détourner un avion a été interpellé. Christophe Castaner a évoqué "un 60e attentat" déjoué depuis 2013, sur le plateau de "Vous avez la parole". Un individu voulait "s'inspirer du 11-Septembre".

Balkany - Le second volet du procès de Patrick et Isabelle Balkany s'ouvre ce vendredi 18 octobre au tribunal correctionnel de Paris pour "blanchiment à grande échelle" et "corruption". Le couple mythique des Hauts-de-Seine a été condamné le mois dernier pour "fraude fiscale".

Syrie - Un accord a été arraché entre les camps syrien et turque grâce, notamment à l'implication du vice-président américain Mike Pence. Cinq jours de cessez-le-feu ont été négociés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Grande-Bretagne Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants