1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 5h - Levée du port du masque à l'école : "Une décision hâtive", selon un infectiologue
2 min de lecture

Les infos de 5h - Levée du port du masque à l'école : "Une décision hâtive", selon un infectiologue

Le port du masque ne sera plus obligatoire au sein des écoles primaires dans les départements où le virus circule le moins. La décision arrive trop tôt selon Benjamin Davido, infectiologue.

Une classe de primaire.
Une classe de primaire.
Crédit : Myriam Tirler / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les infos de 5h - Levée du port du masque à l'école : "une décision hâtive", selon un infectiologue
09:01
Le journal RTL de 5h du 23 septembre 2021
09:01
Agathe Landais - édité par Nicolas Barreiro

Le passe sanitaire est maintenu jusqu'à nouvel ordre mais les restrictions connaissent un premier allègement. Le gouvernement a décidé de lever l'obligation du port du masque à l'école primaire, à partir du lundi 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie. Une quarantaine de départements sont aujourd'hui concernés.

Cette décision semble incompréhensible pour de nombreux spécialistes. "C'est quand même une décision assez hâtive", estime Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches. "La rentrée a à peine commencé et on arrive sur la saison de l'automne, avec moins de tests car ils vont devenir payants pour un certain nombre", poursuit-il.

"J'ai du mal à comprendre comment, lorsqu'on va arriver en hiver et qu'il va faire plus froid et qu'on va être à l'intérieur avec des enfants dans des pièces souvent mal ventilées, on considère que le masque est optionnel sur une population d'enfants non vaccinés", souligne l'infectiologue. "Je trouve qu'il faut rester vigilant, les enfants sont largement asymptomatiques. Ce sont d'excellents contaminants. Faisons en sorte de ne pas se trouver dans une situation où l'on crée des clusters artificiellement".

À écouter également dans ce journal

Crise des sous-marins - Les tensions s'apaisent progressivement entre la France et les États-Unis. Emmanuel Macron et Joe Biden se sont entretenus, ils promettent de rétablir la confiance.

À lire aussi

Ligue 1 - De nouveaux incidents entre supporters ont marqué la 7e journée de Ligue 1, notamment à Angers où les Marseillais s'en sont pris aux Angevins

Religion - La foi perd du terrain en France. Moins de la moitié des Français disent croire en Dieu, selon un nouveau sondage de l'Ifop, une première.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/