1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Levée du masque dans les écoles : Jean Rottner craint "la confusion" et "la polémique"
1 min de lecture

Levée du masque dans les écoles : Jean Rottner craint "la confusion" et "la polémique"

INVITÉ RTL - Jean Rottner, président Les Républicains de la région Grand-Est, redoute que la levée du port du masque dans les écoles primaires de certains départements "ravive la polémique" et appelle à la prudence.

Jean Rottner, à Mulhouse, le 5 juin 2021.
Jean Rottner, à Mulhouse, le 5 juin 2021.
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Levée du masque dans les écoles : Jean Rottner redoute l'incompréhension de la population
09:27
Levée du masque dans les écoles : Jean Rottner redoute l'incompréhension de la population
09:27
Julien Sellier - édité par Florise Vaubien

Dès le 4 octobre, le port du masque ne sera plus imposé dans les écoles primaires dans certains départements où les voyants sanitaires sont au vert. Dans le détail, cette levée du protocole en vigueur concerne les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50, a annoncé ce mercredi 22 septembre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. 


"Préoccupé par la bonne compréhension de la population", Jean Rottner, le président Les Républicains de la région Grand-Est a confié redouter que cette différenciation de régime sanitaire entre les départements "ajoute de la confusion", alors que les restrictions anti-Covid pèsent de plus en plus sur le moral des Français. "Tous les Français ne sont pas concernés" par cet allègement des consignes sanitaires, ce qui pourrait "raviver la polémique", estime-t-il. 

Le gouvernement "répond à une pression sociale"

Pour lui, le gouvernement, avec cette mesure, répond à "une pression sociale". "Le masque est de moins en moins bien supporté" par la population, selon Jean Rottner, qui reconnaît toutefois qu'il s'agit d'une mesure "importante" de distanciation sociale

De plus, l'approche de l'hiver et le taux de vaccination encore insuffisant pourraient provoquer des regains de la pandémie de Covid-19. "Il faut s'attendre à plusieurs pics épidémiologiques devant nous", a souligné le président LR de la région Grand-Est, craignant de "nouvelles formes d'épidémie". Cette levée du port du masque dans les écoles primaires, "je la prends avec beaucoup de prudence", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/