1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h - Menu unique dans les cantines de Lyon : "on ne va pas en rester là", prévient un éleveur
2 min de lecture

Les infos de 18h - Menu unique dans les cantines de Lyon : "on ne va pas en rester là", prévient un éleveur

Des éleveurs se donnent rendez-vous lundi 22 février devant la mairie de Lyon pour dénoncer l'instauration d'un menu unique et sans viande dans les cantines.

Une cantine scolaire à Bordeaux (illustration).
Une cantine scolaire à Bordeaux (illustration).
Crédit : SERGE POUZET/SIPA
Les infos de 18h - Menu unique dans les cantines de Lyon : "on ne va pas en rester là", prévient un
21:28
Le journal RTL de 18h du 21 février 2021
21:28
Bertrand FRACHON

"Arrêtons de mettre de l'idéologie dans l'assiette de nos enfants". Le ministre de l'agriculture, Julien Denormandie, saisit le préfet du Rhône après la décision de la ville de Lyon de mettre en place un menu unique et sans viande dans les cantines scolaires. L'objectif affiché : servir plus rapidement les enfants pour limiter les risques de contagion. L'explication sanitaire ne convainc pas tout le monde, notamment les éleveurs qui y voient surtout un acte politique du maire écologiste Grégory Doucet. Certains d'entre eux se sont donnés rendez-vous lundi 22 février devant la mairie pour y installer une mini ferme et y vendre leur viande.

"On ne va pas en rester là", prévient l'un d'entre eux, Pascal Girin. "Par ce biais-là, je pense qu'on veut plutôt orienter ou manipuler la population vers une idéologie extrême de l'écologie", estime cet éleveur bovin de Grandis, dans le Rhône. "On nous a laissés entrevoir une collaboration entre la Métropole et le monde agricole et on se voit sanctionné ou imposé une décision pour laquelle nous n'avions pas été prévenus", fustige-t-il.

Pascal Girin explique que cette mesure déplaît "à un grand nombre de parents d'élèves pour qui le repas de midi est important". Selon lui, ce repas représente "une sécurité", l'assurance "d'avoir des enfants nourris avec un repas équilibré, ce qu'ils n'ont pas forcément le soir". Une pétition en ligne a été lancée sur les réseaux sociaux pour dénoncer la situation, de la "discrimination", d'après l'éleveur.

À écouter également dans ce journal

Marseille - Un homme d'une trentaine d'années a été abattu à la mi-journée dans un quartier populaire de la ville. C'est le quatrième meurtre de ce type depuis le week-end dernier dans la cité Phocéenne.

À lire aussi

Pau - Le demandeur d'asile d'origine soudanaise qui a tué le directeur d'un centre d'accueil pour réfugiés a été mis en examen et écroué dimanche 21 février.

Médecine - L'émission Zone Interdite s'intéresse dimanche 21 février à la naissance d'une petite fille dans les Hauts-de-Seine, rendue possible grâce à une greffe d'utérusUn espoir pour les femmes nées sans utérus.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/