2 min de lecture

Les infos de 18h - Coupures sauvages d'électricité : Édouard Philippe exige des sanctions

Le Premier ministre s'est montré ferme ce mardi 21 janvier à l'Assemblée sur les coupures de courant sauvages qui se multiplient dans le cadre de la grève contre la réforme des retraites.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Coupures sauvages d'électricité : Édouard Philippe exige des sanctions Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet édité par Maeliss Innocenti

Les coupures sauvages d'électricité se multiplient. Des grévistes de la CGT ont privé, lundi 20 janvier, le siège de la CFDT de courant. De nouvelles coupures ont eu lieu ce mardi 21 janvier au matin dans le Val-de-Marne, notamment à Orly et sur le marché de Rungis. Une situation intolérable pour Édouard Philippe qui a tapé du poing sur la table à l'Assemblée.

"Vouloir bloquer un certain nombre de sites, ne pas respecter la loi en s'introduisant dans telle ou telle enceinte privée, procéder à des coupures sauvages de courant… tout cela c'est méconnaître la démocratie ! Tout cela c'est méconnaître la loi ! Et tout cela doit être sanctionné", a déclaré d'un ton ferme le Premier ministre.

"Ça n'est pas acceptable. L'outil de production se respecte. Le service public se respecte. Nos concitoyens se respectent. Lorsqu'on procède à des coupures sauvages d'électricité, on met nécessairement nos concitoyens, les usagers du service public, dans une situation périlleuse et ça n'est pas acceptable", a-t-il aussi ajouté.

De son côté, Philippe Martinez à la CGT condamne par communiqué, mais reste à par cela étrangement silencieux. La CGT Énergie, elle, revendique et affiche sa détermination. Franck Jouanno, de la section du Val-de-Marne, a promis d'autres actions ce mardi sur RTL : "Au bout du 47e jour, je pense que ce serait un échec de s'arrêter maintenant. (…) Le syndicalisme, ce ne sont pas trois ou quatre personnes dans un bureau qui décident nos actions. D’ailleurs, l’action qui a été menée ce matin n’a pas été décrétée dans nos bureaux syndicaux, elle a été décrétée avec les salariés et pour les salariés."

À écouter également dans ce journal

Antisémitisme - Près de 34% de Français juifs se sentent menacés en raison de leur appartenance religieuse, selon une étude de l’Ifop pour Fondapol et AJC Paris. Un juif sur deux a aussi déjà pensé à quitter la France.

PMA pour toutes - Alors que le Sénat examine ce mardi 21 janvier en première lecture le projet de loi bioéthique, avec la mesure phare de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, la droite est de plus en plus divisée sur le sujet. Notamment concernant le remboursement de la PMA, qui ne serait donc possible qu'en cas d'infertilité.

International - L'Asie est en alerte maximale face à l'épidémie de coronavirus, qui a déjà fait six morts. Les autorités sanitaires françaises ont aussi demandé aux professionnels de santé d'observer la plus grande vigilance pour leurs patients qui ont récemment voyagé en Chine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants