1 min de lecture Social

Réforme des retraites : "Il faut continuer la mobilisation", dit Philippe Martinez

Le secrétaire général de la RATP dénonce ce qu'il appelle du "CGT bashing'", qui ferait porter aux syndicalistes la responsabilité de violences.

Philippe Martinez
Philippe Martinez Crédit : bertrand GUAY / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer

Pas question pour lui d'abandonner. Le secrétaire général de la CGT ne veut pas entendre parler de la fin du conflit social qui dure depuis le 5 décembre. 

"Il faut continuer la mobilisation, les initiatives", dit-il dans les colonnes du Parisien, ce dimanche 19 janvier. Les mesures d'apaisement annoncées par le Premier ministre, c'est du "bricolage", évacue le syndicaliste. Concernant l'appel à arrêter la grève par l'UNSA-RATP, majoritaire au sein des transports parisiens, Philippe Martinez "rappelle que ce sont les assemblées générales qui discuteront des suites du mouvement lundi matin".

Alors que la majorité doit faire face à une tension sociale qui tend à se radicaliser, le secrétaire général de la CGT  "condamn[e] toute forme de violence". Il assure avoir échangé avec Laurent Berger, du syndicat réformiste de la CFDT après que des manifestants se sont introduit dans les locaux de la confédération, vendredi 17 janvier. 

En revanche, Philippe Martinez n'accepte pas ce qu'il qualifie de "CGT bashing" et refuse de porter la responsabilité de l'intrusion. "Dès qu'il y a un problème, on cible les militants de la CGT", dit-il au journal francilien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Cgt Philippe Martinez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants