2 min de lecture Santé

Virus en Chine : faut-il redouter la propagation d'une épidémie à grande échelle ?

DÉCRYPTAGE - Un homme rentrant de Chine et présentant les symptômes du mystérieux virus a été placé à l'isolement en Australie. Pékin a annoncé mardi 21 janvier une sixième victime à quelques jours du Nouvel An Chinois.

>
Virus en Chine : faut-il redouter la propagation d'une épidémie à grande échelle ? Crédit Image : NICOLAS ASFOURI / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Odile Pouget édité par Thomas Pierre

Huit ans après le Sras, qui avait fait près de 800 morts, la Chine fait face depuis quelques semaines à un autre virus. Nom de code mystérieux : "2019-nCoV" et origine qui l'est, pour l'instant, tout autant.

Pékin a annoncé mardi 21 janvier une sixième victime. Près de 300 personnes infectées et c'est la planète entière qui s'affole. L'Organisation Mondiale de la Santé se réunit mercredi 22 janvier en urgence. Habituellement, les autorités chinoises sont plutôt réticentes à communiquer. 

Cette nuit, c'est un chercheur qui s'est chargé d'intervenir à la télévision d'État, c'est lui qui avait découvert, à l'époque, le Sras. Et c'est bien ce que les autorités chinoises redoutaient : ce virus, cette pneumonie mystérieuse se transmet d'homme à homme. Cet expert a en effet rapporté que deux malades ont été infectés par un proche qui venait de la ville de Wuhan. 

Ce mystérieux virus fait partie de l’immense famille des coronavirus. Certains provoquent de simples rhumes et des syndromes grippaux bénins mais d'autres peuvent être à l'origine de complications respiratoires graves. L'infection se manifeste par de la fièvre, une toux, des difficultés respiratoires. La majorité des malades ont entre 40 et 85 ans et font l'objet de mises en quarantaine. 

Faut-il s'inquiéter en Europe et en France ?

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

L’inquiétude évidemment c'est le Nouvel An lunaire en Chine ou des centaines de millions de personnes vont prendre l'avion, le train, le bus pour aller visiter leur famille avec des risques de contagion. L'Organisation Mondiale de la Santé se réunit mercredi 22 janvier en urgence. 

L’épidémie a émergé il y a sept semaines, c'est difficile de se projeter, affirment les spécialistes pas inquiets pour l'instant. Il faut trouver l'origine de l’épidémie c'est à dire identifier les animaux qui ont transmis le virus. Il faut bien sûr être vigilant et tout mettre en oeuvre pour contrôler cette épidémie. 

Aux États-Unis, dans les principaux aéroports, des agents filtrent les passagers en provenance de Wuhan et leur prennent la température. De telles mesures n'ont pas encore été prises en France, juste des consignes de précaution pour les voyageurs qui se rendent à Wuhan. 

Les médecins sont invités à diriger vers le Samu toute personne qui présenterait des symptômes d'infection respiratoire aiguë. L'OMS se réunit demain en urgence. On verra si elle émet des mesures de restriction de voyage ou de surveillance particulière comme cela avait été le cas pour l’épidémie d'Ebola et Zika.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Chine Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants