2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 12h30 - Coronavirus : les Dunkerquois frustrés par l'absence de mesures sanitaires

Le département affiche le taux d'incidence le plus élevé de France, mais le préfet n'a pour l'instant pas demandé de reconfinement local.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 23 février 2021 Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Louis Chahuneau

La ville de Dunkerque va-t-elle, comme les Alpes-Maritimes, connaître un confinement partiel ? En tout cas, le Premier ministre Jean Castex demande des mesures supplémentaires pour freiner l'épidémie. Il s'est entretenu ce mardi 23 février avec le maire car la situation est préoccupante. Le taux d'incidence est à 901 cas pour 100.000 habitants, dans l'agglomération.

Pour le maire de Dunkerque, l'incompréhension est totale. Il y a 10 jours, Patrice Vergriete alertait le gouvernement sur la flambée de l'épidémie dans le Dunkerquois. Avec les élus du secteur, il souhaitait fermer les écoles une semaine avant le début des vacances scolaires pour endiguer la vague de Covid-19. Fin de non-recevoir de la part de l'État.

Aujourd'hui, l'élu regrette l'absence de décision alors que le taux d'incidence de Dunkerque est le plus élevé de France : "C'est sûr que nous aurions préféré mener ce travail de prévention beaucoup plus tôt. Je l'ai dit au ministre, maintenant, le passé, c'est le passé. On ne va pas rester là-dessus".

Incompréhension des habitants

De leur côté, les Dunkerquois sont perplexes, d'autant que des mesures de confinement local vont être mises en place dans les Alpes-Maritimes : "Ce n'est pas normal, les mesures à Dunkerque doivent être les mêmes qu'à Nice", déclare une habitante.

À lire aussi
Antibes
Le confinement partiel a "un impact sanitaire faible", estime Jean Leonetti

"C'est inévitable qu'on fasse quelque chose, c'est trop important. Ils ont commencé à Nice, maintenant, ils ont intérêt à venir à Dunkerque. Ils se rendent bien compte que c'est important", s'indigne un Dunkerquois. "On ne comprend rien du tout. On se demande ce qu'il va pas se passer. Le maire fait tout pour, mais le préfet ne bouge pas, alors j'espère qu'il va mettre la gomme", dit une autre dame.

Après un échange avec le maire de Dunkerque, Jean Castex a annoncé que de nouvelles mesures de seraient prises pour la ville de Dunkerque. Parmi les possibilités, un reconfinement local pourrait être envisagé. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a déclaré qu'il se rendrait sur place ce mercredi 24 février.

À écouter également dans ce journal

Essonne - Une adolescente de 14 ans est morte dans l'Essonne, à Saint-Chéron, le lundi 22 février. Elle a été poignardée en tentant de s'interposer dans une rixe entre deux bandes, aux alentours de 15h, non loin du collège du Pont de Bois.

Disparition - La gendarmerie du Val-d'Oise lance un appel à témoins. Anne-Frédéric Obszynski, 41 ans a disparu le dimanche 22 février, aux alentours de 16h, alors qu'elle faisait son jogging sur le chemin de Halage, près du pont de Méry-sur-Oise.

Euromillions - C'est une cagnotte historique que s'apprête à mettre en jeu la Française des jeux : 210 millions d'euros sont à gagner ce mardi 23 février.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Dunkerque Olivier Véran
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants