2 min de lecture Aide psychologique

Les infos de 12h30 - Coronavirus : le gouvernement incite les Français à parler de leur mal-être

Avec les confinements à répétition, les cas de détresse psychologique et les états dépressifs se multiplient, notamment chez les 18-24 ans.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 06 avril 2021 Crédit Image : Unsplash/@anthonytran | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Louis Chahuneau

Entre vaccination et confinement qui ne dit pas son nom, les Français sont inquiets. Impossible de se projeter, nous sommes englués dans le présent. Santé Publique France lance ce mardi 6 avril une campagne grand public pour inciter les Français à parler de leur mal-être.

Il faut dire qu'un Français sur trois évoque un état anxieux ou dépressif. Et il faut accepter d'être pris en charge. Tristesse, perte d'intérêt, sensation de panique ou troubles du sommeil qui se maintiennent à un niveau très élevé et pensées suicidaires, l'objectif de cette campagne est bien de favoriser le repérage de ces symptômes. 

Les 18-24 ans figurent parmi les plus touchés. Plus d'une centaine d'appels et de chats par jour sont comptabilisés en ce moment sur le site Fil santé jeunes, comme l'explique sa directrice Mirentxu Bacquerie : "Ça s'est beaucoup dégradé. Aujourd'hui, on a affaire à une population de jeunes, parmi les plus fragiles, venus nous parler du décrochage qui est le leur et de leur incapacité à pouvoir s'inscrire dans quelque chose, puisque pour eux l'avenir est assez bouché, c'est comme ça qu'ils le disent".

Lever le tabou sur les problèmes de santé mentale

La campagne met en scène la vie quotidienne, pas de banalisation, pas de dramatisation excessive non plus pour inciter à parler à son entourage ou à un professionnel de santé. Pour de très nombreux Français, c'est un sujet encore méconnu, toujours très difficile à évoquer. Aude Caria est directrice du site Psycom.org : "Notre mission aussi c'est de lever le tabou encore associé aux problèmes de santé mentale. En France, on peut facilement confier qu'on a attrapé le covid, mais on peut difficilement dire qu'on a fait une dépression après".

À lire aussi
enquête
Saint-Étienne : un octogénaire tue sa femme et se tire une balle dans la tête

Santé publique France rappelle le numéro vert le 0 800 130 00, créé par le gouvernement pour répondre à toutes les questions liées à la covid. Ces dispositifs restent peu connus du grand public : 17% des Français seulement savent que ce numéro donne accès à un service de soutien psychologique.

À écouter également dans ce journal

Enseignement - L'école a distance a repris avec le confinement, mais les sites web de l'ENT et du CNED ont bugué. Pour ce dernier, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer dénonce une cyberattaque d'origine étrangère.


Air France - L'État français va investir 4 milliards d'euros dans Air France pour monter à 30% du capital. En contrepartie, la compagnie aérienne devra abandonner 18 créneaux d'atterrissage et de décollage chaque jour à l'aéroport d'Orly, soit 5% de ses créneaux. 

Amendes Covid - Le ministère de l'Intérieur a mené plus de 7.345 contrôles dans des restaurants clandestins à Paris depuis le 30 octobre 2020. Il y a eu 300 verbalisations et 1.000 clients ont écopé d'une amende. Ces opérations ont notamment été menées dans les beaux quartiers. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aide psychologique Jeunes Psychologie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants