1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Leclerc vendra ses carburants à prix coûtant jusqu'au 30 octobre, annonce Michel-Édouard Leclerc
1 min de lecture

Leclerc vendra ses carburants à prix coûtant jusqu'au 30 octobre, annonce Michel-Édouard Leclerc

INVITÉ RTL - Michel-Édouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc, assure que si les prix continuent à augmenter, cela montrera que les propriétaires de stations-service ne sont pas responsables.

Michel-Edouard Leclerc, patron des enseignes Leclerc
Michel-Edouard Leclerc, patron des enseignes Leclerc
Crédit : AFP
Pouvoir d'achat, prix de l'essence, Michel-Edouard Leclerc est l'invité de Yves Calvi
06:24
Pouvoir d'achat, prix de l'essence, Michel-Edouard Leclerc est l'invité de Yves Calvi
06:24
Yves Calvi_
Yves Calvi

"C'est l'État qui a les leviers avec le poids des taxes" : Michel-Édouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc, veut mettre la pression sur le gouvernement pour agir sur le prix des carburants. Pour ce faire, il annonce sur RTL que les enseignes Leclerc vendront le carburant au prix coûtant, "sans marge", jusqu'à la fin de ce mois d'octobre 2021.

"Si ça continue de monter, ça montre que la marge n'est pas chez nous", assure le dirigeant. Michel-Édouard Leclerc explique avoir été "chatouillé" par les déclarations de Barbara Pompili. La ministre de la Transition écologique avait demandé aux distributeurs de "faire un geste en réduisant leurs marges" le mardi 12 octobre. Les "leviers" sont cependant du côté de l’exécutif, répond l’industriel, "si on veut que les prix n'augmentent pas trop, il faut prendre les facteurs d'augmentation, TVA, TIPP... Ce n'est pas dans le camp des entreprises privées".

Si le gouvernement entend cette demande d’une baisse de la taxation, elle sera "immédiatement" répercutée sur les prix, promet-il. "Les Français se tapent une augmentation du chauffage, des abonnement, des loyers, dénonce Michel-Édouard Leclerc. Je vois arriver une vague d'inflation avec d'autres vecteurs, comme la crise des transports et des répercussions énormes sur les exportations et les produits industriels. Il faut se mobiliser, État et entreprises privées".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/