1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Essence et diesel : 6 conseils pour payer son carburant moins cher
3 min de lecture

Essence et diesel : 6 conseils pour payer son carburant moins cher

Alors que le prix des carburants est en constante augmentation depuis plusieurs mois, le budget des automobilistes est de plus en plus serré. Voici quelques astuces pour faire des économies.

Une pompe à essence (illustration)
Une pompe à essence (illustration)
Crédit : AFP / Philippe Huguen
Charlotte Diry

Depuis la reprise économique, les prix des carburants ne cessent d'augmenter en France. Ceux-ci pourraient même atteindre les 2 euros par litre si les prix continuent de s'accroître. En un an seulement, ces augmentations concernent l'ensemble des catégories de carburants et elles pourraient bien continuer. 

Actuellement, le prix moyen du San Plomb 98 (E5) s'élève à 1,680 euros par litre. Une augmentation de +0,60% par rapport à la semaine passée, de +1,60% par rapport au mois dernier et de +19,20% depuis un an. C'est au Gazole (B7) que revient la plus forte augmentation en une seule semaine, puisqu'il a pris plus +1,90%. Le carburant atteint donc les 1,508 euros par litre. 

Afin d'alléger votre budget, voici quelques astuces pour vous permettre de faire quelques petites économies sur votre plein de carburant.

1. Comparer les prix

Ce n'est pas nouveau mais c'est essentiel. Les stations-service ont leurs propres tarifs, il s'agit donc de comparer les prix de chacune d'entre elles. Vous pouvez pour cela, consulter le site du gouvernement afin de vous renseigner sur les revendeurs qui affichent les prix les plus avantageux autour de chez vous.

À écouter aussi

Sur le site, il vous suffit de rentrer quelques informations, comme le carburant utilisé, le lieu ou le type d'enseigne. Vous serez ensuite redirigé vers les stations qui correspondent à vos attentes. Vous pouvez également planifier votre itinéraire afin de trouver les points de vente les plus avantageux sur votre route.

D'autres sites proposent également ce principe de comparatifs tels que mon-essence.fr et zagaz.com.

2. Bien choisir son fournisseur

Dans la majorité des cas, les stations-service des grandes enseignes sont moins onéreuses que les stations-essence en bordure d'autoroute. Pensez donc bien à faire le plein avant de prendre l'autoroute, afin de vous éviter d'être sur la réserve. Cette différence de prix s'explique par des loyers plus élevés pour les boutiques autoroutières.

Planifiez votre départ, afin de ne pas agir dans la précipitation. De plus, sachez que se ravitailler dans les départements plus enclavés est plus chers car les stations-essence y sont plus rares.

3. Entretenir avec rigueur son véhicule

Une voiture en bonne condition minimalise la consommation de carburant. Avant un long trajet, envisager donc de faire un chek-up complet chez votre garagiste. Par ailleurs, il est conseillé de contrôler régulièrement l'état des pneus. Les professionnels conseillent de vérifier leur pression au moins une fois par mois. Pour ce, la grande majorité des fournisseurs de carburants proposent des compresseurs libres d'accès et gratuits.

4. Optimiser sa conduite

Adapter son allure, ne pas monter trop haut dans les tours (changer de vitesse à partir de 2.000 T/min pour un moteur diesel et 2.500 T/min pour les moteurs essence), rouler sans à-coups, anticiper et éteindre le moteur à l'arrêt sont autant de petits gestes qui peuvent réduire le coût de vos trajets en voiture.

En prenant ces bonnes habitudes, vous adopterez donc une éco-conduite qui vous permettra ainsi, d'économiser une bonne partie de cotre carburant. 

5. Éviter la climatisation

C'est un réflex lorsque l'on rentre dans sa voiture et qu'il fait trop chaud : mettre la climatisation, souvent à fond d'ailleurs. Pourtant, on se saura que trop le répéter, la climatisation consomme beaucoup d'essence. Privilégiez donc l'ouverture des fenêtres, même sous les fortes chaleurs. Cela vous permettra d'économiser votre carburant. 

Toutefois, ce conseil n'est pas à prendre en compte sur l'autoroute. À vitesse élevée, des fenêtres ouvertes nuisent à l'aérodynamisme. Cela demande plus d'efforts au véhicule pour maintenir son allure. Il est donc recommandé dans ce cas d'utiliser la climatisation.

6. Se garer à l'ombre

Même si nous entrons dans l'automne, c'est un conseil pratique qui pourra vous être utile à l'été prochain. En effet, l'exposition prolongée d'un véhicule au soleil peut avoir plusieurs conséquences. D'une part, à l'intérieur du véhicule, la température pourra monter jusqu'à plus de 60°C. Ce qui vous forcera à rouler avec les fenêtres ouvertes pour dissiper cette chaleur.

D'autre part, le carburant a tendance à s'évaporer s'il reste un long moment à une température trop élevée. Si un bloc de charbon est censé endiguer le phénomène en récupérant les vapeurs d'essence, cette dernière peut s’exfiltrer par la tuyauterie ou les pièces en plastique du système d'alimentation.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/