3 min de lecture Société

Le télétravail, des ses balbutiements dans les années 70 à son développement actuel

En 50 années, retour sur l'histoire du télétravail. Avec 12.000 télétravailleurs potentiels au début des années 70, ce n'est qu'à partir des années 2000 qu'il s'est réellement développé, avant que la crise du coronavirus n'accélère sa progression.

Micro générique Switch 245x300 La chronique du jour La rédaction de RTL iTunes RSS
>
L'histoire du monde d'après : les débuts du télétravail Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Marie Gingault

Au milieu des années 60, les tous premiers ordinateurs commencent à être commercialisés dans le monde. En 1967 sur RTL, au cours d’un débat qui résonne étrangement avec les problématiques actuelles, les experts en dénombrent 35.000, dont 30.000 aux États-Unis.

"On a d’abord pensé que l’ordinateur allait remplacer l’homme. Et puis après, il y a eu une autre psychose, l’ordinateur bon à tout faire, et une troisième psychose, celle de l’ordinateur maître de notre avenir", déclare Benoit Robin, directeur adjoint à l’institut de recherche économique et social. 
  
Le développement de ces nouvelles technologies aboutit dès les années 70 à une idée également novatrice : le télétravail. "Dans les années 70 où se développaient les gros ordinateurs, on était au balbutiement du minitel. On n’avait pas bien défini les contours du télétravail, mais on trouvait qu'avec des outils distants il était possible de réaliser des tâches (...) En France, le potentiel de télétravailleurs était estimé à 12.000 au début des années 70".

Charte du travail à distance en 1997

Plusieurs expérimentations sont menées, notamment dans le but de désenclaver les communes rurales, déjà à l’époque, mais le télétravail reste très marginal en France jusqu’aux années 90. En 1993, le gouvernement commande un rapport à Thierry Breton, qui évalue alors le nombre de télétravail à 16.000 personnes en France. "Le rapport Breton pointe un énorme potentiel de développement et de création d'emplois par le télétravail"
 
"Une personne sur deux pourrait utiliser le télétravail, ligne à connexion numeris haut débit, fax, les éléments sont faciles à mettre en place", dit à l’époque le directeur chargé du développement du télétravail chez France Telecom. En 1995, les nombreuses grèves, très suivies contre les réformes des retraites et de la Sécurité sociale mettent d’autant plus en lumière l’intérêt de télétravailler. 
 
"Les mouvements sociaux de décembre ont donné une illustration supplémentaire au télétravail. Réduire les trajets domicile travail et améliorer la qualité de la vie sont désormais des atouts importants". Un magazine du télétravail voit le jour, un festival, une association et même une semaine européenne du télétravail.  

Et en 1997, l’Europe qui fournit un premier cadre concret, avec l’adoption d’une Charte du travail à distance. "Le télétravailleur a un statut de salarié. Il conserve ce statut. La protection sociale dont il bénéficie est la même que lorsqu’il ne télétravaille pas".  

Inscrit dans le droit français en 2005

À lire aussi
Coronavirus États-Unis
Coronavirus : non, le vaccin Moderna n'a pas arrêté d'être distribué en Californie

À partir des années 2000, le télétravail se développe, parfois 1 ou 2 jours par semaine, parfois via des bureaux intermédiaires entre le siège de l’entreprise et le domicile des salariés. Les entreprises semblent s’en saisir petit à petit. Multiples accords adoptés. Tous les grands groupes DanoneL’Oréal, de très nombreuses entreprises se sont engagées là-dessus". 

Un cadre et des règles du télétravail sont actés par les partenaires sociaux européens en 2002, puis par les syndicats et les représentants du patronat français en 2005. L’accord est repris dans une loi, puis aménagé en 2017. Il fixe désormais les droits des salariés et des entreprises dans le code du travail. "Cet article indique que le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail… Travail effectué par un salarié hors de ses locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication".
 
Depuis, le télétravail continuait de progresser à un rythme assez lent… Jusqu’à la crise sanitaire  "Il y a eu quelque 5 millions de salariés qui se sont mis à télétravailler, de manière pas toujours encadrée. Ça peut générer un déclic sur l’intérêt du télétravail". 

Dans le monde d’après, les partenaires sociaux veulent engager de nouvelles discussions, peut-être même un nouvel accord, sur ce phénomène du télétravail, connu depuis longtemps, mais jusqu’ici jamais privilégié à l’échelle de la France.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants