1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 8h : un site Internet proposant un deuxième avis médical payant fait polémique
2 min de lecture

Le journal de 8h : un site Internet proposant un deuxième avis médical payant fait polémique

REPLAY - Le site Internet "deuxièmeavis.fr" propose un aux patients un 2e diagnostic contre près de 300 euros.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 8h : un site Internet proposant un deuxième avis médical payant fait polémique
13:52
Jérôme Florin & Eléanor Douet

Les médecins sont en colère contre le site Internet deuxièmeavis.fr. Le principe est simple, les patients désireux d'obtenir un second diagnostic médical peuvent le faire via ce site, contre 295 euros. Le site s'adresse d'abord à ceux qui vivent dans des zones en manque de médecins où qui se trouvent à l'étranger. Certains professionnels de santé crient au danger mais des patients estiment au contraire qu'il était temps qu'un tel dispositif voit le jour. C'est le cas d'Elisabeth. À 48 ans, suite à un mauvais diagnostic, elle a subi une ablation de la tyroïde. Par manque de temps et par gène, elle n'a pas pris le temps de consulter une deuxième fois et le regrette toujours 7 ans plus tard. "Ça m'aurait changé la vie". 

À écouter également dans ce journal

- La France condamne l'essai nucléaire revendiqué, mercredi 6 janvier, par la Corée du Nord. Pyongyang affirme avoir réussi son tout premier essai de bombe à hydrogène, la plus puissante des armes nucléaires. L'Élysée parle d'une "violation inacceptable" des résolutions de l'ONU. Le Conseil de sécurité de l'ONU va d'ailleurs se réunir en urgence après l'annonce du régime nord-coréen. 

Une centaine de femmes auraient été agressées sexuellement lors du Nouvel An à Cologne en Allemagne. Les victimes et la police parlent de "jeunes d'origine arabe" et beaucoup d'Allemands n'hésitent pas depuis à faire le lien avec les réfugiés

- L'état d'urgence en vigueur en France depuis les attentats de novembre pourrait devenir permanent. Ce serait une première depuis la guerre d'Algérie. L'état d'urgence a toujours été temporaire mais le gouvernement souhaite inscrire dans le Code pénal les nouveaux pouvoirs de la police, qui leur permet notamment de perquisitionner la nuit. 

À lire aussi

- Nicolas Sarkozy, président des Républicains réuni ses troupes ce matin, pour la première fois de l'année. L'ancien chef de l'État n'a pourtant pas officialisé sa candidature à la primaire de la droite en 2016 alors qu'Alain Juppé a inauguré ses locaux de campagne le 5 janvier et que Bruno Le Maire a annoncé qu'il était candidat sur RTL; 

- L'ennui au travail peut provoquer des dépressions. C'est ce que l'on appelle le bore-out et toucherait 30% des Français

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/