Corée du Nord : qu'est ce qu'une bombe H ?

Le régime nord-coréen a affirmé avoir mené, mercredi 6 janvier, son premier essai réussi de bombe à hydrogène, la plus puissante des bombes jamais créée.

Le nuage créé par la bombe H XX-58 IVY MIKE testé sur l'atoll Enewetak par les États-Unis en novembre 1952
Le nuage créé par la bombe H XX-58 IVY MIKE testé sur l'atoll Enewetak par les États-Unis en novembre 1952

La Corée du Nord a annoncé, mercredi 6 janvier, avoir fait exploser avec "succès" une bombe à hydrogène. S’il était confirmé, il s’agirait du 4e test nucléaire mené par le régime de Pyongyang depuis 2006, et la première utilisation de ce type de bombe. Pyongyang a précisé que cette bombe H était "miniaturisée". Le pays cherche depuis longtemps à se doter de cette compétence technique qui lui permettrait d’accroître considérablement la portée potentielle de ses armes nucléaires.

Une bombe à hydrogène, ou bombe thermonucléaire, utilise la technique de la fusion nucléaire et produit une explosion beaucoup plus puissante qu'une déflagration due à la fission, générée par les seuls uranium ou plutonium, technique utilisée dans la bombe A que le régime a testé en 2006, 2009 et 2013.

La bombe H, la superpuissance

Pour se faire une idée, Little Boy, la bombe A larguée sur Hiroshima en 1945 représente une explosion de 15.000 kilos de TNT. En 1952, la bombe H décuple la puissance de frappe avec 10 millions de tonnes de TNT. Les Russes dépassent les limites de l'imagination en 1961 : la Tsar Bomba représente 50 méga tonnes, soit plus de 3.000 fois Hiroshima.

Comment ça fonctionne ?

C'est dans les années 1950 que les scientifiques mettent au point la bombe H. Une bombe beaucoup plus puissante que son ancêtre, et ce grâce à la fusion des atomes. Autrement dit, deux noyaux se forment en un seul. La bombe H se sert d'atomes de deutérium et de tritium. Lors de la fusion, les atomes se soudent et forment un atome d'hélium. Lors de la stabilisation du noyau, des particules s'échappent. L'atome qui se crée est alors plus léger que ceux d'origine et ce différentiel de masse entraîne la production d'une grande quantité d'énergie. Concrètement, plus il y aura de fusions et plus la puissance sera décuplée. 

La bombe H utilise la bombe A

La bombe H a un fonctionnement proche de notre soleil. En effet, celui qui nous chauffe tire sa chaleur de la fusion des atomes. La bombe H doit donc reproduire ce phénomène. Sauf que la fusion des atomes nécessite une forte pression et une forte chaleur (environ 100 millions de degrés). La bombe H va donc obtenir cette chaleur en utilisant... une bombe A. Lors de sa fission, cette dernière chauffe et projette des rayons X qui vont déclencher, en quelques nano-secondes, le processus de la bombe H.

La rédaction vous recommande
par Eléanor Douet
Suivez Eléanor Douet sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781186924
Corée du Nord : qu'est ce qu'une bombe H ?
Corée du Nord : qu'est ce qu'une bombe H ?
Le régime nord-coréen a affirmé avoir mené, mercredi 6 janvier, son premier essai réussi de bombe à hydrogène, la plus puissante des bombes jamais créée.
http://www.rtl.fr/actu/international/coree-du-nord-qu-est-ce-qu-une-bombe-h-7781186924
2016-01-06 08:10:08
http://media.rtl.fr/cache/7qb5DDEm_DK217BdYrzVxQ/330v220-2/online/image/2016/0106/7781187431_le-nuage-cree-par-la-bombe-h-xx-58-ivy-mike-teste-sur-l-atoll-enewetak-par-les-etats-unis-en-novembre-1952.jpg