1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 6h30 : après la panne géante, retour à la normale à Montparnasse
3 min de lecture

Le journal de 6h30 : après la panne géante, retour à la normale à Montparnasse

Le trafic reprend progressivement au départ de la gare Montparnasse à Paris, après une panne géante qui a paralysé la circulation dimanche 3 décembre.

Générique
Générique
Crédit : RTL
Le journal de 6h30 : le trafic reprend gare Montparnasse
08:39
Jérôme Florin & Julien Sellier & La rédaction numérique de RTL

Après une nouvelle journée de galère, le trafic a enfin repris vers 6 heures ce lundi matin gare Montparnasse à Paris. C'est aussi le soulagement gare Saint-Jean à Bordeaux, où la Situation est bien plus sereine devant les écrans qui affichent les départs et arrivées des trains. "C'est une très bonne nouvelle" dit un passager du premier train en direction de Paris. Il a dû prolonger son séjour d'une nuit, comme de nombreuses personnes bloquées sur place. Pour l'instant tous les autres TGV sont maintenus, aucun retard ni annulation ne sont annoncés. 

C'est donc une panne électrique qui a paralysé les gares de Bordeaux, de Rennes et de Montparnasse dimanche 3 décembre. "Un incident différent de celui de juillet dernier", a dit la SNCF, lorsque le trafic avait été interrompu pendant trois jours. Les voyageurs, eux, ont dénoncé une nouvelle fois le manque d'information de la SNCF. On leur demandait d'aller prendre un train gare d'Austerlitz à Paris mais, là encore, ce n'était pas très clair : "On galère, on sait pas trop. Les trains sont affichés avec un retard indéterminé, les agents ne savent pas trop non plus", expliquait dimanche un usager en colère. 

La SNCF promet que tous les voyageurs seront remboursés et que les nuits d’hôtels seront prises en charge. Une nouvelle fois, la ministre des Transports Elisabeth Borne est montée au créneau et a dénoncé une "panne inacceptable". Elle a convoqué à 9 heures le directeur général du réseau SNCF Patrick Jeantet. 

À écouter également dans ce journal :

- Ras-de-marée nationaliste en Corse. La coalition avec les indépendantistes est arrivée largement en tête au premier tour des élections territoriales qui doivent dessiner la nouvelle assemblée. Plus de 45% des voix, les nationalistes font encore mieux qu'aux élections régionales de 2015.

À lire aussi

- Le géant du lait Lactalis a encore du mal à comprendre comment son lait a pu être contaminé. En Normandie, les parents sont très inquiets, comme Olivier, un jeune papa : "J'ai donné les 3 quarts de la boite de lait, pour le moment elle est pas malade mais il faut surveiller la température, la gastro, le ventre".

- Une nouvelle action en justice contre le Levothyrox a lieu ce lundi 4 décembre. Une quarantaine de patients attaque le laboratoire Merck devant le tribunal de grande instance de Saint-Gaudens en Haute-Garonne. Leur avocat va plaider le préjudice d'anxiété.

- Le Patron du cimentier Lafarge prend ses distances avec les 3 cadres du groupe msi en examen pour financement d'entreprise terroriste. Lafarge est suspecté d'avoir passer un marché avec le groupe État Islamique pour maintenir son usine en Syrie. "Des erreurs inacceptables" dit le président du conseil d'administration du groupe Beat Hess dans une interview au Figaro

- Une nouvelle venue devrait faire son entrée au patrimoine mondial de l'humanité, la pizza. Le verdict de l'UNESCO est attendu avec optimisme en Italie, où le secteur emploie plus de 100.000 personnes.

- L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont pourrait être fixé sur son sort ce lundi 4 décembre. Il a rendez-vous, avec quatre anciens ministres, dans le bureau du juge à Bruxelles, qui doit se prononcer sur les mandats d'arrêt européen émis par Madrid.

- En football, 16ème journée de ligue 1 : les marseillais reculent à la quatrième place après avoir été tenus en échec, 1 partout, par Montpellier. Ils sont désormais devancés au classement par Lyon et Monaco. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/