2 min de lecture Le journal

Le journal de 18h : une cellule terroriste franco-belge démantelée peu à peu

REPLAY - En région parisienne et dans la banlieue de Bruxelles, plusieurs personnes ont été interpellées. François Hollande rappelle que la menace pèse toujours.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h : une cellule terroriste franco-belge démantelée peu à peu Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

La lutte contre le terrorisme se poursuit en France et en Belgique après les attaques menées en novembre dernier à Paris et Saint-Denis et à Bruxelles le 22 mars. Les investigations laissent apparaître l'existence d'une vraie cellule franco-belge. Hier, jeudi 24 mars, un certain Reda Kriket a été appréhendé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). En fin de soirée, sa planque à Argenteuil (Val-d'Oise) a été perquisitionnée. Des armes et des explosifs ont été retrouvés. L'homme

Lors d'une opération aujourd'hui, trois personnes ont été arrêtées dans la banlieue de Bruxelles. Les unités spéciales belges sont intervenues à Schaerbeek. Plusieurs détonations ont retenti et un suspect a été maîtrisé en pleine rue. Tous ces hommes sont liés à Reda Kriket. Depuis l’Élysée, François Hollande a déclaré que le réseau des attentats de Paris et Bruxelles est "en voie d'être anéanti" mais qu'"il y a toujours une menace qui pèse".

À lire également dans ce journal

Partager la citation

- Un Français figure parmi les personnes tuées lors des explosions du 22 mars, annonce le quai d'Orsay. Douze autres ressortissants sont grièvement blessés. Le bilan est de 31 morts et près de 300 blessés.

- En Syrie, le groupe État islamique recule. L'armée syrienne, soutenue par l'aviation russe, a repris la cité antique de Palmyre. De plus, Abdel Rahmane al-Qadouli, présenté comme le n°2 de Daesh, aurait été tué, selon une information venue des États-Unis.

À lire aussi
Une infirmière dans un Ehpad (illustration) santé
Les infos de 7h - Coronavirus : "Je n'avais aucun espoir", confie une infirmière contaminée

- Terrible accident de la route jeudi soir dans l'Allier. Un minibus qui revenait de Suisse a percuté de plein fouet un poids lourd sur la route nationale 79. Les douze passagers, des Portugais, sont décédés. Les deux chauffeurs sont indemnes. Les alcootests se sont révélés négatifs. Cet axe très fréquenté est surnommé "la route de la mort". Depuis longtemps, les élus locaux demandent des travaux pour qu'elle passé à quatre voies.

- Encore des tensions à Paris au lendemain de la polémique née de la vidéo montrant un adolescent frappé par un policier lors des heurts en marge des manifestations contre la loi Travail. Deux commissariats dans le 10e et le 19e ont été caillassés et deux supermarchés ont été saccagés et pillés.

- Une histoire qui se termine bien dans les bouchons parisiens. Trois CRS, bloqués, ont sauvé la vie de Stanislas, âgé d'une semaine. Le nourrisson était en détresse respiratoire et ses parents étaient eux aussi bloqués alors qu'ils se rendaient à l'hôpital. L'intervention des forces de l'ordre, présentes au bon endroit au bon moment, a permis à l'enfant de ventiler à nouveau et de retrouver ses esprits. Le bébé va bien mais il passera le week-end de Pâques en observation.

- Le match amical ce soir à 20h45 entre les Pays-Bas et la France sera teinté d'émotion. Un hommage sera rendu aux victimes des attentats de Bruxelles. Et à la 14e minute, le match s'arrêtera pour honorer la mémoire de Johan Cruyff, héros néerlandais et génie du ballon rond. Le célèbre n°14 s'est éteint hier, à l'âge de 68 ans, des suites d'un cancer du poumon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Attentats Attentats à Bruxelles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants