1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : le Conseil scientifique souhaite maintenir les tests gratuits jusqu'à 16 ans
1 min de lecture

Coronavirus : le Conseil scientifique souhaite maintenir les tests gratuits jusqu'à 16 ans

Dans un nouvel avis rédigé mi-septembre, le Conseil scientifique recommande de maintenir la gratuité des tests pour les moins de 16 ans "jusqu'à ce que 80%" d'entre eux soient vaccinés.

Photo d’un centre de dépistage du Covid-19 à Marseille, dans le sud de la France, le 19 janvier 2021. (Illustration)
Photo d’un centre de dépistage du Covid-19 à Marseille, dans le sud de la France, le 19 janvier 2021. (Illustration)
Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Sarah Belien

Dès le 15 octobre, les tests PCR et antigénique vont devenir payants. Même si le prix n'est pas encore tranché, le Conseil scientifique recommande de les maintenir gratuits jusqu'à l'âge de 16 ans. Le collège des scientifique souhaite appliquer cette mesure "jusqu'à ce que 80%" des 12-17 ans soient vaccinés.

Dans une note rédigée mi-septembre, relayée par Le Parisien, le Conseil scientifique dénonce les discriminations que peuvent engendrer ces mesures chez les jeunes. "La fin de la gratuité du dépistage risque de freiner leur accès (à certaines activités, ndlr), notamment dans les milieux les moins socialement favorisés". Le collège de scientifiques précise que les adolescents "pourraient, s’ils ne sont pas vaccinés, se trouver en situation de renoncer à certaines activités soumises au passe sanitaire lorsque le dépistage représentera un coût pour la famille."

Selon nos confrères du Parisien, qui ont analysé cette note, le Conseil scientifique souhaite également que cette mesure soit appliquée pour les enfants de moins de 12 ans qui n'ont pas encore accès à la vaccination. "Il importe de maintenir - et même de favoriser - un accès simple et gratuit au dépistage, même en l’absence de symptômes, pour cette population non-vaccinée et fréquemment asymptomatique", est-il rédigé.

Jusqu'ici, les tests étaient pris en charge intégralement par l'État, à raison de 43 euros le PCR, 25 euros l'antigénique. Un coût conséquent pour l'Assurance-maladie estimé à 6 milliards d'euros selon nos confrères, d'où le souhait du gouvernement de limiter les tests dits "de confort".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/