1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Langues régionales : quelles régions se sont mobilisées pour défendre leur dialecte ?
1 min de lecture

Langues régionales : quelles régions se sont mobilisées pour défendre leur dialecte ?

Des milliers de personnes ont manifesté partout en France ce samedi 29 mai pour défendre "l'enseignement immersif" en langues régionales, censuré par le Conseil constitutionnel.

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans le cadre d'une journée nationale d'action pour la défense des langues régionales, notamment à Bayonne.
Des milliers de personnes se sont rassemblées dans le cadre d'une journée nationale d'action pour la défense des langues régionales, notamment à Bayonne.
Crédit : GAIZKA IROZ / AFP
Sarah Belien & AFP

Cette loi "remet en cause une méthode pédagogique utilisée depuis plus de 50 ans". Paul Molac, député Libertés et Territoires du Morbihan, se trouvait parmi les milliers de manifestants ce samedi 29 mai pour défendre "l'enseignement immersif" en langues régionales. Car ce dernier a été tout simplement censuré par le Conseil constitutionnel le 21 mai.

"Les gens sont là parce qu'ils ont peur que les écoles associatives soient fermées. La décision du Conseil constitutionnel pourrait leur enlever tous leurs financements", a alerté le député, également auteur de la loi sur les langues régionales votée le 8 avril à l'Assemblée et retoquée partiellement le 21 mai par le Conseil constitutionnel. C'est en particulier la méthode immersive à l'école qui est menacée, autrement dit un enseignement effectué en grande partie dans une langue autre que le français, ainsi que l'utilisation de signes diacritiques comme le tilde (~) dans les actes de l'état civil.

Pour dénoncer cette censure, Paul Molac a rejoint les 6.000 manifestants bretons réunis à Guingamp selon la préfecture. Du côté de Bayonne, 6.000 personnes, 10.000 selon les organisateurs étaient également rassemblées pour défendre le dialecte qui leur est cher : le basque.

Des Catalans jusqu'aux Alsaciens, en passant par les Corses

À Perpignan, un millier de Catalans ont également défilé au son des tambours, en brandissant des drapeaux "sang et or". "On dirait qu'ils ne savent pas ce que c'est qu'une école immersive. Ils croient que l'on n'apprend pas le français", a par ailleurs commenté la directrice d'une école publique en immersion à Perpignan. Des centaines de personnes se sont également réunies en Corse, à Lille pour défendre le picard et le flamand, ou encore en Alsace. Le président de la région Grand Est y a même assisté, terminant la manifestation complètement enfariné.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/