2 min de lecture Lait

Lactalis : les familles victimes demandent la fermeture de l'usine de Craon

Après une contamination à la salmonelle sur son site de Craon, l'association des victimes demande la fermeture définitive de l'usine mayennaise.

L'usine de la société laitière Celia qui appartient au groupe LNS Lactalis, à Craon.
L'usine de la société laitière Celia qui appartient au groupe LNS Lactalis, à Craon. Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

L'association des familles victimes du lait contaminé, l'AFVLCS, demande la fermeture définitive de l'usine Lactalis de Craon en Mayenne après l'étude de documents faisant état de la présence de longue date de salmonelles non recherchées jusqu'à présent et susceptibles d'avoir contaminé d'autres enfants.

"L'usine de Craon doit fermer définitivement, au vu de la présence d'une dizaine de type de salmonelles pendant plus de dix ans, de l'incompétence de Lactalis pour les anéantir et des services de l'État d'assurer les contrôles nécessaires pour garantir des produits sains", affirme son président, Quentin Guillemain, dans un communiqué.

Il s'appuie sur des documents fournis par la préfecture de la Mayenne. Sur tous les autocontrôles effectués dans cette usine par Lactalis depuis 2005, "une centaine sont positifs aux salmonelles entre 2005 et 2017, dont une dizaine sur des produits eux-mêmes dont on ne sait pas ce qu'ils sont devenus", a affirmé à l'AFP Quentin Guillemain.

À lire aussi
Des vaches laitières dans une exploitation française (image d'illustration) agriculture
L'agriculture biologique "a un prix", défend un producteur laitier sur RTL

D'autres types de salmonelles retrouvés

Jusqu'à présent c'était la salmonella agona qui était recherchée. Quentin Guillemain explique qu'une "dizaine d'autres types de salmonelles" ont été retrouvés lors de ces autocontrôles. 


En janvier dernier, dans un entretien avec Les Échos, le patron de Lactalis, Emmanuel Besnier avait dit "ne pas pouvoir exclure que des bébés aient consommé du lait contaminé" entre 2005 et 2017, puisque des salmonelles ont été trouvées "dans l'environnement" de l'usine durant cette période, sans préciser qu'il s'agissait ou pas de salmonelles agona.
 
"Nous avons reçu en début d'année 2018 des analyses de selles d'enfants suite à un appel à témoins que nous avions lancé auprès des familles fin 2017 et dans ces analyses figurent d'autres types de salmonelles (que la agona, NDLR) qui sont dans la liste des bactéries retrouvées lors des autocontrôles faits par Lactalis", a ajouté le président de l'association à l'AFP.

Une usine contaminée avant 2017

Dans son communiqué, l'association explique donc, dans son communiqué, que : "ces nouvelles informations démontrent que Lactalis savait que son usine était contaminée bien avant l’épisode de 2017 et invalident totalement les explications de l’industriel quant aux causes de la contamination qui ont conduit aux retraits rappels des produits infantiles fabriqués dans son usine".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lait Alimentation Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795507062
Lactalis : les familles victimes demandent la fermeture de l'usine de Craon
Lactalis : les familles victimes demandent la fermeture de l'usine de Craon
Après une contamination à la salmonelle sur son site de Craon, l'association des victimes demande la fermeture définitive de l'usine mayennaise.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/lactalis-les-familles-victimes-demandent-la-fermeture-de-l-usine-de-craon-7795507062
2018-11-09 14:25:07
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pwxWASh6JNYG2-UIXlKOXA/330v220-2/online/image/2018/0112/7791807777_l-usine-de-la-societe-laitiere-celia-qui-appartient-au-groupe-lns-lactalis-a-craon.jpg