3 min de lecture Société

La pilule contraceptive, autorisée depuis 50 ans, a moins la cote

Le recours à la pilule a chuté ces dernières années, en raison notamment de l'apparition d'autres moyens de contraception.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
La pilule contraceptive, qui fête ses 50 ans, a moins la cote - La revue de presse d'Amandine Bégot Crédit Image : GabiSanda/Pixabay | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot

D'abord un anniversaire, celui de la pilule. C'est en effet le 19 décembre 1967 que l'Assemblée nationale adoptait la loi Neuwirth autorisant l'usage de la contraception. Une pilule qui traverse actuellement une petite crise, sans doute celle de la cinquantaine. Si elle reste le moyen de contraception le plus utilisé, une femme sur trois l'a prend aujourd'hui en France, elle est aussi de plus en plus délaissée comme le rappelle ce matin La Voix du Nord. "La faute, explique le quotidien, à ces différentes affaires impliquant les pilules de 3e et 4e générations accusées notamment de favoriser les accidents vasculaires cérébraux."

Entre 2010 et 2013, le recours à la pilule a ainsi brusquement chuté de 9%. La faute aussi aux nouveaux moyens de contraception qui sont apparus ces dernières années. On est toutefois loin, très loin de ce qu'il se passe chez nos voisins espagnols. Là-bas, les méthodes considérées comme masculines représentent plus de la moitié des usages contraceptifs. C'est seulement 15% en France.

Popularité en hausse pour Macron

Lui fêtera non pas ses 50 ans mais ses 40 ans jeudi prochain. Emmanuel Macron a ce matin droit à petit cadeau avant l'heure. Après avoir été le plus jeune président, il peut aujourd'hui se targuer d'être le premier à renouer avec la popularité après avoir basculé dans l'impopularité. La progression est même spectaculaire : +9 points en un mois si l'on en croit ce sondage Odoxa publié ce matin dans L'Express et la presse régionale. 54% des Français estiment aujourd'hui qu'Emmanuel Macron est un bon président.

Deux raisons à cela, une tendance lourde d'abord, l'amélioration des indicateurs économiques. "Ce qui est la clé, c'est la confiance des Français en l'avenir", explique Gaël Slimane, le patron de l'institut, dans L'Express. "À la rentrée, ajoute-t-il, Macron n'était pas populaire car les Français anticipaient une rentrée chaude, elle n'a pas eu lieu." Remontada qui s'explique aussi, toujours selon Odoxa par la faiblesse de l'opposition. C'est Jean-Luc Mélenchon qui l'incarne le mieux pour 38% des Français mais la cote de popularité du leader de la France insoumise reste sous la barre des 30%, à 27% d'opinions favorables. Pas mieux à droite, 59% des Français estiment que la victoire de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains est une mauvaise chose pour la France.

Macron nouveau roi de l'Europe ?

À lire aussi
Début décembre, Michel Sapin avait prévenu qu'il n'y aurait pas de "coup de pouce" au Smic en 1er janvier 2015 (illustration). société
Smic : pourquoi un groupe d'experts ne recommande pas de coup de pouce

Emmanuel Macron plébiscité également à l'étranger, c'est ce qu'on découvre dans Le Monde. Le quotidien vous propose aujourd'hui un tour du monde des Macron, de Washington à Moscou, en passant par Alger ou Berlin, il continue, sept mois après son élection, de susciter attentes et commentaires. À en croire l'ambassade de France aux États-Unis, tous les médias américains ont déposé des demandes d'interview et ce alors qu'aucune visite n'est prévue aux États-Unis, du jamais vu.

Autre exemple cité par Le Monde toujours, cette vidéo louangeuse du Telegraph pourtant ultraconservateur et europhobe. "Le règne d'Angela Merkel touche à sa fin", dit le quotidien britannique alors qu'Emmanuel Macron est en pleine ascension. "S'il réussit, la France pourrait remplacer l'Allemagne comme puissance de l'Europe et un Français pourrait redevenir roi de l'Europe".

La fête des handballeuses françaises

Emmanuel Macron pourrait toutefois se casser les dents sur les questions d'immigration. "Le projet du gouvernement, écrit Le Figaro, fait tanguer les députés En Marche." Certains, à l'image de Joël Giraud, redoutent un virage sécuritaire. Le député REM des Hautes-Alpes s'indigne ainsi : "Le gouvernement serait bien avisé de revoir sa position dans un sens plus humanitaire". Les prochains débats à l'Assemblée s'annoncent agités. 

En attendant, le chef de l'État s'est offert hier une parenthèse joyeuse avec une équipe qui gagne. Il recevait hier les handballeuses françaises, désormais championnes du monde. Le Parisien-Aujourd'hui en France nous raconte ce matin comment elles ont fêté leur titre avant-hier soir, ça s'est passé dans un bar animé de Hambourg, avec leurs adversaires norvégiennes, on ne voit pas ça tous les jours. Le sélectionneur, lui, a préféré rentrer à l'hôtel. "Il était tard, je n'avais pas envie de sortir, j'ai fêté ça tranquillement dans ma chambre, en écoutant du Léo Ferré, un bonheur profond mais simple", conclut-il.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Société Santé Pilule
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants