2 min de lecture Chômage

Allocations chômage : ce qui va changer au 1er avril 2020

ÉCLAIRAGE - Le 1er avril 2020, le mode de calcul des allocations chômage va être changé. Une modification qui peut s’avérer être lourde de conséquences pour les plus précaires, qui risquent de voir leurs allocations mensuelles diminuer.

Une agence Pôle Emploi (illustration).
Une agence Pôle Emploi (illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Marie Gingault

Alors qu'en novembre dernier, des modifications avaient été effectuées concernant les allocations chômage, le mois d'avril 2020 va à nouveau venir diminuer les droits de certains chômeurs. En effet à compter du 1er avril, le calcul du salaire journalier de référence (SJR) va être modifié. 

Le SJR, qui est la base du calcul des allocations chômage, est obtenu en divisant la somme des salaires bruts perçus, par le nombre de jours travaillés. À partir du 1er avril prochain, tous les jours seront pris en compte, même ceux non travaillés. Ainsi, les périodes d'inactivités seront prises en comptes dans le calcul, sauf dans le cas de congé maternité, d'accident du travail ou d'arrêt maladie de plus de quinze jours. 

Ce salaire journalier sera donc identique entre une personne ayant travaillé en continu, et une personne ayant alterné contrats courts et inactivité. Pour le gouvernement, "à travail égal, allocation égale". 

La durée d'indemnisation variera en fonction de l'âge du demandeur d'emploi

Concrètement cela se manifeste de la façon suivante : jusqu'au 1er avril, la durée des droits à l'allocation chômage correspond au nombre de jours travaillés dans les 28 derniers mois. Tandis qu’à compter du 1er avril, la durée des droits à l'allocation chômage correspondra à la période entre le premier jour du contrat et le dernier jour du dernier contrat. Et cela, dans les 24 derniers mois pour les moins de 53 ans, et dans les moins de 36 mois pour les plus de 53 ans, précise le MNCP (mouvement national des chômeur et précaires).

Attention, seules les personnes ouvrant des droits à partir du 1er avril prochain seront concernées par cette réforme. Pour celles ayant ouvert des droits avant le 1er avril, le montant de l'allocation ne changera pas, et ce, jusqu'à épuisement des droits. 

Le travail fractionné pénalisé

À lire aussi
Aucune loi ou décret qui oblige un propriétaire à suspendre ou réduire les loyers pendant cette période de confinement Chômage
Coronavirus : peut-on repousser le paiement du loyer quand on est au chômage partiel ?

Les premières victimes de ce changement vont être les travailleurs les plus précaires. En effet, si les personnes qui ont travaillé de manière discontinue pendant leur période d'affiliation auront une indemnisation plus longue, celle-ci sera cependant d'un plus faible montant mensuel avec le nouveau calcul. Toucher plus longtemps, mais moins d'argent. 

Cependant, au vu du nouveau calcul, cette modification n'aura pas d'impact pour ceux travaillant en continu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chômage Aide Pôle emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants