1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉE RTL - Sécheresse : "C'est très difficile d'appréhender pour les agriculteurs", déplore Christiane Lambert
2 min de lecture

INVITÉE RTL - Sécheresse : "C'est très difficile d'appréhender pour les agriculteurs", déplore Christiane Lambert

Après des températures estivales, une grande vague de froid va s'installer en France. Les agriculteurs craignent le pire pour leurs récoltes.

Un plant de pommes de terre affecté par la sécheresse dans les Hauts-de-France en 2018 (illustration)
Un plant de pommes de terre affecté par la sécheresse dans les Hauts-de-France en 2018 (illustration)
Crédit : JOHN THYS / AFP
INVITÉE RTL - Sécheresse : "C'est très difficile d'appréhender pour les agriculteurs", déplore Chris
00:08:38
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, était l'invitée de RTL Soir le 28 mars 2022
00:08:38
Julien Sellier - édité par Nicolas Barreiro

Le printemps de tous les dangers pour l'agriculture française. En période de guerre en Ukraine, les agriculteurs sont contraints de produire en plus grande quantité, toutefois plusieurs menaces planent sur les cultures : la sécheresse et le gel.

Invitée sur RTL ce lundi 28 mars, la présidente de FNSEA, Christiane Lambert, exprime une "forte inquiétude". "Nous sommes au mois de mars, le Maroc est touché, le Portugal et l'Espagne c'est dramatique, le sud de la France est très touché et la façade atlantique aussi", souligne-t-elle. "Personne ne sait s'il va pleuvoir un peu ou beaucoup, ce qui est certain c'est que le changement climatique fait qu'il y a de plus en plus d'alternance de climats extrêmes. (…) C'est très difficile d'appréhender pour les agriculteurs et leurs cultures". D'autant que certains agriculteurs sont dans l'incapacité de faire des réserves d'eau pour les utiliser lorsqu'ils sont soumis à des restrictions lors des périodes de sécheresse.

Cette alternance de climats extrêmes se traduit également par une vague de froid, censée toucher la France quelques jours après des températures quasi-estivales. Une véritable menace pour les arboriculteurs et les vignerons. "Comme il y a eu un faux printemps, les bourgeons sont prêts et certaines fleurs sont même là. S'il gèle, ça tue le fruit potentiellement. C'est ce qu'on a vu l'année dernière", explique Christiane Lambert.

Limiter l'épandage contre la pollution ?

Plusieurs grandes villes, dont Paris, ont adopté la circulation différenciée à cause d'un pic de pollution ces derniers jours. Une pique provoqué par les voitures, les usines mais également les épandages. AirParif l'a constaté, cette pratique diffuse de l'ammoniac et donc des particules dans l'air.

À écouter aussi

Certaines associations proposent donc d'interdire les épandages en cas de pic de pollution. "Il y a tellement d'associations qui demandent des interdictions de tout qu'on est parti pour de sacrés débats", réagit la présidente du FNSEA. "L'année dernière, alors que toutes les voitures étaient à l'arrêt, nous avons fait nos épandages et il n'y a pas eu de pollution. (…) Je demande à approfondir ces accusations des associations qui vont vite pour pointer du doigt les agriculteurs".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/