1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Hôpitaux : vers une hausse des salaires dès juillet ?
1 min de lecture

Hôpitaux : vers une hausse des salaires dès juillet ?

Un projet d'accord pour l'hôpital prévoit la revalorisation des salaires dès juillet. Le système de primes pourrait être remis à plat avec une première échéance au 1er janvier 2021.

Des infirmiers dans un hôpital (illustration)
Des infirmiers dans un hôpital (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Nicolas Scheffer & AFP

C'est le début d'un accord qui prévoit une augmentation générale des salaires du personnel non médical des hôpitaux à partir du 1er juillet, mais aussi une rénovation des primes au 1er janvier 2021. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé que le "Ségur de la santé" engagé en mai devait aller "vite et fort". Un premier projet d'accord a été dévoilé.

Un million d'agents titulaires ou contractuels de la fonction publique hospitalière pourraient bénéficier d'une revalorisation socle à partir du 1er juillet. Cela ne concerne pas les médecins dont la négociation est disjointe des autres professions. 

Ce dispositif serait intégré dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui porte sur 2021 et prévu pour être voté en fin d'année. L'augmentation de salaire serait alors rétroactive. 

Une majoration supplémentaire pour les personnels soignants et médico-techniques et une révision des grilles de salaires des aides-soignantes et des infirmière est proposée

Vers la fusion de la centaine de primes

L'accord prévoit aussi la création d'un "chantier de rénovation du régime indemnitaire" des agents non-médicaux dont la rémunération est parsemée par "plus d'une centaine de primes" dont la plupart pourraient être fusionnées.

À lire aussi

Le texte évoque une première étape de mise en œuvre d'ici au 1er janvier 2021 afin de prendre en compte l'évolution de la notation de la fonction publique vers une évaluation annuelle. Un bonus individuel versé tous les ans pourrait être créé. 

Les "premières heures supplémentaires" et les "journées de remplacement volontaires" pourraient être revalorisées pour limiter le recours à l'intérim. La prime d'intéressement collectif, mise en place en 2020, pourrait par ailleurs être augmentée

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/