1 min de lecture Environnement

Haute-Savoie : une association veut acheter une forêt et y interdire la chasse

Une association tente de lever des fonds via une cagnotte afin d'acheter une parcelle de forêt en Haute-Savoie, et en faire un espace protégé.

Une forêt de chênes dans le centre de la France (Illustration)
Une forêt de chênes dans le centre de la France (Illustration) Crédit : AFP / Archives, Guillaume Souvant
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Acheter une parcelle de forêt pour, entre autres, "créer des îlots de tranquillité pour la faune sauvage", tel est le projet de l'association Forêt vivante, en Haute-Savoie. Composée d'habitants de la région, elle espère via une cagnotte en ligne récolter 22.500 euros avant le 31 mars 2020, et ainsi pouvoir acheter 10 hectares dans la vallée de Montremont, dans le massif des Aravis. 

Un peu plus de 11.000 euros ont été récoltés au moment d'écrire ces lignes, 4 mois avant l'échéance. L'objectif pour "ces amoureux de la nature et des paysages, soucieux de les préserver", est de mettre en place une sylviculture douce et respectueuse des écosystèmes, indique le site de l'association. 

"Il y a un souci de rentabilité à court terme. Il y a une mauvaise exploitation de la forêt avec une généralisation des coupes rases", explique David Roche, président de Forêt vivante auprès de Ouest-France. "On a tendance à replanter une seule espèce d’arbres, bien alignés, et éventuellement d’y mettre un peu de glyphosate. On pense que ce n’est pas acceptable", pointe-t-il. 

Suivre l'exemple du Vercors

En cas d'aboutissement du projet, les membres de l'association espèrent proposer à terme du bois local "éthique" destiné aux habitants de la région, particuliers et professionnels. L'association souhaite également pouvoir interdire la chasse pour "créer des îlots de tranquillité pour la faune sauvage". À noter que la parcelle convoitée est classée Zone naturelle d’intérêt écologique, dont certaines parties sont même en zone Natura 2000, rappelle Ouest-France

À lire aussi
Le glyphosate est utilisé lors des épandages sur les cultures pesticides
Glyphosate : 36 produits retirés du marché français

Ce projet fait suite à celui de l'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas), qui a recueilli 150.000 euros afin d'acheter une parcelle de 500 hectares dans le Vercors, et en faire une réserve naturelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Biodiversite Haute-Savoie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants