1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Greffe du cœur : quels progrès ont été réalisés depuis la première greffe ?
2 min de lecture

Greffe du cœur : quels progrès ont été réalisés depuis la première greffe ?

Le 3 décembre 1967, le cœur d’une jeune femme est greffé dans le thorax d’un homme. Il vivra 18 jours. Une première mondiale réalisée par le professeur Christiaan Barnard.

Une greffe du cœur le 10 janvier 2022 à la Maryland School of Medicine
Une greffe du cœur le 10 janvier 2022 à la Maryland School of Medicine
Crédit : AFP PHOTO / UNIVERSITY OF MARYLAND SCHOOL OF MEDICINE "
RÉCIT - Le jour de la première greffe du cœur
02:30
Capucine Trollion
Capucine Trollion

La première greffe du cœur a eu lieu il y a 55 ans. Et le 10 janvier dernier, un homme de 57 ans atteint d'une maladie cardiaque potentiellement mortelle a reçu un cœur de porc génétiquement modifié. L’opération a eu lieu à Baltimore. Quels ont été les progrès réalisés entre la première greffe du cœur et ce dernier exploit ?

"Je tiens à vous dire que sur le plan chirurgical, il y a quelques petits détails, mais pas grand-chose. La chirurgie, ça reste un geste simple à tel point qu'on croit toujours qu'il faut que ce soit le grand professeur chef de service qui fasse l'acte. Très souvent, ce sont les assistants, les chefs de clinique, qui réalisent l'opération", démarre Jean-Noël Fabiani-Salmon, chirurgien cardiovasculaire, membre de l'Académie de Médecine et auteur du livre L'incroyable histoire de la médecine. 

"Il faut bien faire, il ne faut pas que les coutures fuient (...) il faut surtout aller vite et être décidé pour faire une telle opération", poursuit le chirurgien cardiovasculaire. 

La découverte de la ciclosporine

La plupart des malades de l'époque (dans les années 70, ndlr) qui ont une greffe du cœur vivent 17 mois, sauf un : Emmanuel Vitria, le troisième greffé en France et qui a été transplanté à Marseille. Il a vécu 18 ans. 

"Ce qui a été le grand chamboule-tout, c'est la découverte dans les années 80 d'un médicament qui s'appelle la ciclosporine par le laboratoire Sandoz et c'est un hasard absolu qui permet la découverte", révèle Jean-Noël Fabiani-Salmon. "Chez Sandoz, on avait dit à tous les ingénieurs qui partaient en vacances de ramener un peu de la terre, parce qu'ils cherchaient de nouveaux antibiotiques", poursuit-il.

À lire aussi

"Et un jour, Hans Peter Frey, ingénieur chez Sandoz, prend de la terre qu'il trouve dans les hauts-plateaux de la Finlande. Et on trouve un nouveau champignon (...) on le met sur une étagère et un jour, Jean-François Borel qu'on charge chez Sandoz de trouver un traitement anti-rejet, il teste toutes les molécules qui traînent sur les étagères. Et parmi elle, la petite ciclosporine retrouve ses lettres de noblesses et ça va être une révolution dans toutes les transplantations cardiaques, rénales et hépatiques. Elle va permettre de faire tenir la greffe", raconte encore le chirurgien.

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/