2 min de lecture RATP

Paris : pourquoi une pub de Greenpeace a été privée de publicité dans le métro

La principale régie publicitaire des transports parisiens a refusé la dernière campagne de publicité de l'ONG écologiste, la jugeant "trop politique". Ce n'est pas une première.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Greenpeace, "trop politique", privée de publicité dans le métro parisien Crédit Image : Lionel BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Charles Deluermoz

L’affiche est parlante. Un zodiac posé sur une mer froide. À l'intérieur, des gens bien emmitouflés regardent une immense banquise s’écrouler sous leurs yeux. À la place de la glace, on voit le mot "blabla" s’effriter et tomber dans l’eau.

Couronnant l’affiche, ce slogan : "Face à l’urgence climatique, les discours ne suffisent pas". Sans être un fin analyste politique, on peut dire que la dernière campagne de Greenpeace ne va pas faire tomber la République. Et pourtant elle a été retoquée par Mediatransport, la principale régie publicitaire des transports parisiens.

Selon elle, il s’agirait d’un message politique, pas assez neutre pour le métro. Mais là où Greenpeace se trouve fort courroucée, c’est que cette campagne à été jugée conforme par l’autorité de régulation professionnelle de la publicité qui vérifie qu’il n'y a pas de dérive. 

D’ailleurs, si ce matin vous prenez le métro à Lyon ou Toulouse, ou même le tramway à Montpellier ou Bordeaux, vous pourrez apercevoir cette affiche. Car la régie publicitaire de ces transports ne voit aucun problème à la diffuser. En plus, si les rames passent vite, on pourrait croire à une campagne pour un climatiseur.

Une campagne politique car elle vise les décideurs ?

À lire aussi
La sécurité était déployée dans les métros parisiens pour ce premier jour de déconfinement, lundi 11 mai. transports
RATP : quels seront les horaires des transports à partir de lundi prochain ?

Elle peut être vue comme ça. On pense notamment au clip de cette campagne où les catastrophes naturelles s’enchaînent au son des discours de Nicolas Sarkozy, de François Hollande ou d'Emmanuel Macron, tous jurant d’agir pour le climat, sans résultat. 

Un clip que des cinémas ont refusé. Cachez cette politique que je ne saurais voir. Mais point de cela pour Greenpeace. En effet, pourquoi la publicité de l'ONG serait interdite alors que l’on autorise celle pour les voitures ou les compagnies aériennes ? Un argument très 2020 qui peut s’entendre dans le contexte actuel. 

Pourquoi cette campagne maintenant ?

Greenpeace veut mettre un petit coup de pression avant les marches pour le climat qui auront lieu entre le 13 et le 15 mars prochain. Des campagnes de pub à des moments cruciaux, c'est fréquent. En janvier dernier, l’alliance Vita avait déployé dans les transports parisiens une série d’affiches contre la loi bioéthique, discutée à ce moment-là par le Parlement… 

Étrangement, Mediatransport n'avait rien dit et c'est la mobilisation qui avait fait retirer la campagne de pub. En 2018, la régie avait fait modifier les affiches de la Fédération des chasseurs qui s’autoproclamait "premiers écologistes de France". Politique ou humoristique, Mediatransport ne déroge pas à ses principes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RATP Publicité Greenpeace
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants