2 min de lecture Environnement

Glyphosate : ce que contient vraiment le rapport controversé des parlementaires

ÉCLAIRAGE - Lobbies, contre-expertise, manque de transparence, les parlementaires s'interrogent sur l'indépendance et l’objectivité des agences européennes chargées d’évaluer la dangerosité de produits comme le glyphosate.

Un agriculteur français asperge son champs avec du glyphosate, l'herbicide produit pas Monsanto.
Un agriculteur français asperge son champs avec du glyphosate, l'herbicide produit pas Monsanto. Crédit : Jean-Francois MONIER / AFP
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Cassandre Jeannin

RTL s'est procuré le rapport parlementaire, qui sera rendu public jeudi 16 mai, sur l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux en France. Dans les 206 pages, les auteurs ne se prononcent pas du tout sur la dangerosité ou non du glyphosate. 

À la question "le glyphosate est-il cancérogène ?", le sénateur UDI de Haute-Garonne, Pierre Médevielle, avait affirmé : "La réponse est non ! Il est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge qui ne sont pas interdites", dans un article de la Dépêche du Midi publié ce week-end. Le sénateur a tenu a faire une mise au point en affirmant lundi 13 mai sur Public Sénat ne pas avoir présenté ses propos comme des éléments du rapport.


Les parlementaires ont donc travaillé sur "l’indépendance et l’objectivité des agences européennes chargées d’évaluer la dangerosité des substances mises sur le marché". Un mot ressort : "cacophonie". Les auteurs se prononcent sur la difficulté d'évaluer les risques de produits qui nous entourent pesticidesondes de portables, terrains de sport ou encore ondes d'éoliennes. 

Désaccord sur la dangerosité du glyphosate

Ils prennent l'exemple du glyphosate avec d'un côté des agences européennes (EFSA) et françaises (ANSES) qui concluent que le désherbant n'est pas dangereux pour la santé humaine. De l'autre côté, des médecins du Centre international de Recherche sur le Cancer qui le classent comme cancérogène probable chez l'homme.

À lire aussi
Festival de Cannes 2019 : Raoni Metuktire, chef du peuple kayapo, était invitée sur la Croisette environnement
Amazonie : le chef indien Raoni demande le départ de Bolsonaro "le plus vite possible"

Le rapport montre comment, depuis les affaires de la vache folle et de l'amiante, la société a moins confiance en ses experts et comment une "défiance envers les décideurs publics" s'est installée. Ils s'interrogent sur "le poids des lobbies dans la prise de décision en matière de risques sanitaires et environnementaux à l’échelle européenne, comme à l’échelle nationale". "Depuis quelques années, c’est l’ensemble du modèle de l’évaluation des risques qui subit une remise en question profonde", disent les auteurs.  

 
En résumé, le rapport explique que la société demande aux scientifiques des réponses sur la dangerosité de produits ou de nouvelles technologies. Ils ne vont pas assez vite. D'où cette "cacophonie".

Quelles sont les recommandations ?

Les membres de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) font donc 13 recommandations, parmi lesquelles : renforcer les agences, leurs donner la possibilité de déclencher des recherches,  mettre en commun leurs études, développer des méthodes alternatives à l’expérimentation animale pour l’identification des risques sanitaires et environnementaux ou encore mettre à disposition du public l’intégralité des données figurant dans les dossiers soumis aux agences d’évaluation. L'objectif est de permettre une contre-expertise citoyenne et rendre plus transparents les liens d’intérêt entre chercheurs et industriels.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Glyphosate Parlement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797624741
Glyphosate : ce que contient vraiment le rapport controversé des parlementaires
Glyphosate : ce que contient vraiment le rapport controversé des parlementaires
ÉCLAIRAGE - Lobbies, contre-expertise, manque de transparence, les parlementaires s'interrogent sur l'indépendance et l’objectivité des agences européennes chargées d’évaluer la dangerosité de produits comme le glyphosate.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/glyphosate-ce-que-contient-vraiment-le-rapport-controverse-des-parlementaires-7797624741
2019-05-14 10:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Bj_qTpuciTis_s5AjXQdzQ/330v220-2/online/image/2018/1005/7795059516_000-14t73d.jpg