1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Violences à Paris : Matignon admet des "dysfonctionnements"
1 min de lecture

Violences à Paris : Matignon admet des "dysfonctionnements"

Le gouvernement a admis des "dysfonctionnements" dans le dispositif de sécurité mis en place samedi à Paris, où une partie des Champs-Élysées a été saccagée lors de l'acte 18 des "gilets jaunes".

Philippe, Macron et Castaner en réunion après les violences à Paris
Philippe, Macron et Castaner en réunion après les violences à Paris
Crédit : Christophe Petit-Tesson / POOL / AFP

Édouard Philippe fera "ses propositions d'adaptation à Emmanuel Macron lundi à 11h30", a annoncé Matignon. Le gouvernement a admis des "dysfonctionnements" dans le dispositif de sécurité mis en place à Paris, où une partie des Champs-Élysées a été saccagée lors de l'acte 18 des "gilets jaunes" samedi 16 mars.

"L'analyse des événements d'hier met en évidence qu'il s'est révélé insuffisant dans son exécution pour contenir ces violences et éviter les agissements des casseurs. Il faut tirer toutes les conséquences de ces dysfonctionnements", a ajouté dimanche 17 mars Matignon, à l'issue d'une réunion du chef du gouvernement avec plusieurs ministres.

Par ailleurs, Christophe Castaner et Bruno Le Maire sont convoqués mardi 19 mars au Sénat. Ils seront entendus par les deux commissions réunies des Lois et des Affaires économiques, pour s'expliquer "sur les moyens mis en place pour faire face à ces troubles et sur les conséquences de ces nouvelles dégradations sur la situation du commerce et l'attractivité économique de notre pays".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/