1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : à Bourges, plus de 5.000 manifestants
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : à Bourges, plus de 5.000 manifestants

Une forte mobilisation est attendue à Bourges samedi 12 janvier lors de l'acte 9 des "gilets jaunes". À la mi-journée, près de 1.200 personnes manifestaient dans le calme. En milieu d'après-midi, ils sont plus de 5.000.

"Gilets jaunes" : le centre-ville de Bourges est quadrillé par les forces de l'ordre samedi 12 janvier 2019
"Gilets jaunes" : le centre-ville de Bourges est quadrillé par les forces de l'ordre samedi 12 janvier 2019
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Raphaël Bosse-Platière & AFP

Cet appel à manifester dans le "centre de la France" est l'une des nouveautés de l'acte 9 des "gilets jaunes". Autour de 1.200 manifestants "gilets jaunes", selon la préfecture, ont commencé à se rassembler dans le calme samedi à Bourges, placé sous le coup d'un arrêté de la préfète interdisant tout rassemblement dans le centre historique, a constaté un journaliste de l'AFP.

>> Suivez la mobilisation en direct


Les manifestants ont commencé à converger dès 9 heures vers la place Séraucourt, un vaste espace près du centre, où ils ont été autorisés à se rassembler, installant un braséro, des stands pour distribuer café et brioche aux nouveaux arrivants. 

Aux alentours de 15 heures, ils étaient désormais près de 5.000 manifestants, selon l'AFP. Parmi eux, quelques 4.800 personnes ont suivi le parcours autorisé, alors qu'environ 500 personnes se sont introduit dans le centre historique, où tout rassemblement est interdit. 

15 interpellations à Bourges

À lire aussi

En marge de la manifestation, quinze personnes ont été interpellées, de façon préventive, selon la préfecture. Cinq d'entre elles ont été interpellées aux premières heures de la matinée, dans une voiture dans laquelle les forces de l'ordre ont retrouvé des billes métalliques, susceptibles de servir de projectiles. Elles ont été placées en garde à vue, selon le procureur de Bourges Joël Garrigue. 

La veille, la préfète du Cher avait pourtant interdit tout rassemblement dans le centre-ville. Par mesure de précaution, la mairie a ordonné le démontage de tous les horodateurs et fait retirer tous les engins de chantier susceptibles de servir de projectiles. Les banques ont été invitées à fermer, de même que les musées et les jardins publics. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/