1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Festivals : le passe sanitaire pénalise-t-il la vente de places ?
2 min de lecture

Festivals : le passe sanitaire pénalise-t-il la vente de places ?

FACT CHECKING - Le festival des Vieilles Charrues n’a vendu que 50% de ses billets, et seuls les concerts en salle des Francofolies de La Rochelle sont complets.

Un concert pendant le festival des Vieilles Charrues à Carhaix-Plouguer, le 19 juillet 2014.
Un concert pendant le festival des Vieilles Charrues à Carhaix-Plouguer, le 19 juillet 2014.
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Marie Gingault

Retrouver les grandes scènes, se jeter dans la boue, dormir dans une tente déformée par la pluie et se faire pleins d’amis en faisant la queue aux toilettes sèches : il est temps que les festivals reviennent, mais cet été, serons-nous nombreux à les arpenter ?

En effet, les dirigeants de festival s’inquiètent de l’impact du sésame sanitaire auprès du grand public, craignant une contrainte lors de leurs déplacements et allant à l’encontre de l’esprit de festival, à savoir déambuler librement en pleine nature, les tympans bercés par une mélopée électrique en provenance d’enceinte géante. 

Selon le Figaro, le festival des Vieilles Charrues n’a vendu que 50% de ses billets sur les dix soirées à 50.000 personnes. Aux Francofolies de la Rochelle, les concerts en salles sont complets mais aucun des concerts en extérieur sur la grande scène de Saint-Jean d’Acre ne l’est : 60% des billets seraient vendus. Les festivals voulant accueillir entre 1.000 et 5.000 spectateurs par concert, qui ont décidé de se maintenir coûte que coûte cet été, pensaient que ce dispositif sanitaire, contraignant mais simple, les aiderait à rassurer les festivaliers. 

En fait, il les handicape lourdement. Selon les organisateurs, il faudrait une campagne de communication concernant le passe sanitaire, mais c'est peut-être trop tard, à l'heure où la saison des festivals vient de commencer.

La succession de différents protocoles sanitaire a perturbé le public

À lire aussi

Au cours de l’année, l’épidémie a évolué, le protocole sanitaire aussi. En février, le gouvernement annonce se refuser à un nouvel été silencieux, en référence à l’absence de festival à l’été 2020. Un protocole est établi, 5.000 personnes assises et distanciées. Beaucoup de grands rassemblements comme Solidays, les Eurockéenes ou le Hellfest annulent, mais les Vieilles Charrues, entre autres, disent banco. 

Et puis il y a eu l’idée de 4m2 entre spectateurs debout et puis finalement comme annoncé par Roselyne Bachelot, une jauge de spectateurs de 75% en intérieur et 100% en extérieur pour les concerts. Différentes dispositions qui interrogent le public et ne mettent pas forcément en confiance. Entre les contraintes du test PCR si l'on n'est pas vaccinés et surtout crainte de voir l’événement à nouveau perturbé par un variant, le temps est gris pour les billetteries.

Toutefois, même si le passe sanitaire sera très présent cet été, cette angoisse d'un faible public concerne surtout les festivals de musique. Le festival d’Avignon quant à lui ne semble pas impacté par cette crainte. Difficile de trouver des places pour la cour du Palais des Papes où se produira Isabelle Huppert dans La Cerisaie.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/