2 min de lecture On est fait pour s'entendre

Parler politique avec ses proches, bonne ou mauvaise idée ?

Est-ce bon de parler politique avec tout le monde ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Parler politique avec son entourage, bonne ou mauvaise idée ? Crédit Image : Feodora Chiosea / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson Journaliste

À un an des élections présidentielles et en pleine crise sanitaire, Flavie Flament s’est posée la question suivante : "Est-ce que vous parlez de politique avec vos proches, vos amis, ou encore vos collègues ?".

Aborder ce sujet est-il une bonne ou mauvaise idée ? Pourquoi les échanges peuvent-ils dégénérer ? Vaut-il mieux se taire ? Pourriez-vous tomber amoureux de quelqu’un qui ne partage pas vos idées politiques ? Tant d'interrogations qui attirent la curiosité de On est fait pour s'entendre, ce mardi 13 avril.
 
Julien, auditeur, a 27 ans. Il revient à l'antenne de RTL sur une soirée de Noël, qui a viré au règlement de comptes. "On était un petit peu moins d’une dizaine, il y avait mes parents, mes frères et sœurs, des oncles et des cousins. On est une famille unie, mais mon oncle, avec qui j’étais proche, a tenu des propos particuliers. Aujourd’hui, je considère ses paroles comme racistes", confie-t-il à Flavie Flament.

La famille, lieu où on parle le plus de politique

Julien avait perçu chez son oncle des opinions éloignées des siennes. À Noel dernier, alors que l’année a été difficile pour tout le monde, les langues se sont déliées. "En pleine réunion de famille, le sujet de la politique est venu sur la table. Connaissant les opinions de mon oncle qui tient des propos violents, j’ai contre-argumenté. Et la soirée a viré au cauchemar".

Pour Anne Muxel, invité de l'émission, "le témoignage de julien est emblématique. Il faut prendre conscience que, même si la politique n'est pas le sujet le plus abordé, on en parle quand même. Et bien plus qu'avec ses amis ou ses collègues". Et la sociologue de poursuivre : "quand ces discussions ont lieu, elles sont chargées d’affects, de sentiments. La politique peut très vite devenir révélatrice. Soit on monte au créneau, soit on fait de la politique un sujet tabou."
 
"Ce qui est passionnant c’est l’idée que la politique est un tabou", ajoute Charles Haroche. "Il y a des choses qui changent peu, la politique en est une : elle engendre le conflit. Par idéologie, on souhaite affirmer son opinion plutôt que chercher la vérité. Et les amalgames sont un sujet de tension pour ceux qui sont modérés par nature",  insiste-t-il.

Venez témoigner

À lire aussi
drogue
Coronavirus : savons-nous gérer notre temps ?

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

-  Jean-François Marmion, psychologue. Auteur de '' Psychologie de la connerie en politique '' aux éditions Sciences humaines. 

Psychologie de la connerie en politique
Psychologie de la connerie en politique

-  Charles Haroche, avocat. Professeur de rhétorique à Sciences Po Paris et Eloquentia. Auteur du '' Petit manuel de la mauvaise foi '' chez First.

Petit manuel de la mauvaise foi
Petit manuel de la mauvaise foi
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
On est fait pour s'entendre Flavie Flament Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants