2 min de lecture Amour

Amour : peut-on détester quelqu'un qu'on a aimé ?

De l'amour à la haine, n'y a-t-il vraiment qu'un pas ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Amour : peut-on détester quelqu'un qu'on a aimé ? Crédit Image : weerapatkiatdumrong / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche et Emmanuelle Brisson

"Je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, plus du tout", mais vraiment plus du tout. "Il n'y a pas de haine aussi terrible que celle dont l'origine est de l'amour gâté", romançait Alphonse Karr.

Comment expliquer qu'on puisse avoir eu des sentiments pour une personne qui nous fait, aujourd'hui, horreur ? L'amour et la haine sont-ils si proches ? Qu'est-ce qui explique la bascule ? Flavie Flament s'est posée la question en compagnie de Cécilia Commo, psychanalyste, sexologue et thérapeute de couple, mais aussi d'Alain Héril, psychanalyste et sexothérapeute.

Cette frontière entre l'amour et la haine est-elle réellement si mince que cela ? Pour Cécilia Commo, il n'y a "pas de frontière". Cette psychanalyste est persuadée que "tous les gens qui ont un jour aimé quelqu'un, l'ont aussi détesté".

Parfois haïr l'autre, c'est le meilleur moyen pour lutter contre une certaine indifférence

Alain Héril
Partager la citation

Cette haine ne surgit pas uniquement au moment des séparations, d'après Alain Héril. "La personne que nous aimons le plus, c'est la personne qui peut nous faire le plus de mal. Donc, c'est la personne que nous pouvons également haïr le plus". 

À lire aussi
On est fait pour s'entendre
Ado, quel conseil aurait-on aimé recevoir ?

Mais bien entendu, la haine est un autre versant de l'amour, et parfois, "haïr l'autre, c'est le meilleur moyen pour lutter contre une certaine indifférence", continue le psychanalyste. Il y a beaucoup d'énergie dans la haine, comme il y a beaucoup d'énergie dans l'amour. 

Sophie, en ligne sur RTL, témoigne : "Pour moi haïr quelqu'un qu'on a aimé peut signifier qu'on n'a peut-être pas fait le deuil de cet amour." Et même si le mot "détester" semble plus nuancé que "haïr", Sophie, qui a eu une séparation difficile ne "déteste pas pour autant son ex-mari". Elle ne l'a jamais détesté, et pourtant, la séparation fut douloureuse et violente. "Je pense cependant que mon ex-mari m'a haï, et peut-être me hait encore".

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Cécilia Commo, psychanalyste, sexologue et thérapeute de couple.


- Alain Héril, psychanalyste et sexothérapeute. Auteur de '' Aimer '' aux éditions Marabout.

Aimer
Aimer
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Amour Société Flavie Flament
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants