2 min de lecture Jean Castex

Évacuation de migrants : Jean Castex ne veut pas "jeter l’opprobre sur la police"

Le Premier ministre a estimé que l’évacuation violente d’un campement de migrants à Paris n’était pas une raison "pour jeter l’opprobre sur les forces de l’ordre".

Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale, le 24 novembre 2020.
Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale, le 24 novembre 2020. Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Malgré les images choquantes de l'évacuation d’un campement de migrants place de la République, lundi 23 novembre, Jean Castex a estimé mercredi que ce n’était pas une raison "pour jeter l’opprobre sur les forces de sécurité de la République". 

Le Premier ministre avait été interpellé par le président du groupe écologiste Guillaume Gontard, inquiet face à ce qu’il considère comme une "dérive sécuritaire du gouvernement alarmante", rapporte Ouest France. "Comment le préfet (de police) Lallement peut-il encore être en poste après tant de bavures ? Comment le ministre de l’Intérieur peut-il encore continuer à jeter de l’huile sur le feu", s’est-il interrogé. 

Jean Castex a de son côté promis qu’il tirerait "les conséquences des enseignements" de l’enquête demandée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), mais "je ne peux pas vous laisser dire que ce gouvernement cherche en quoi que ce soit à porter atteinte aux lois de la République, c’est totalement inexact", a-t-il dit lors des questions au gouvernement au Sénat. 

Une évacuation jugée violente

Lundi, l’évacuation violente par la police du camp de migrants installé place de la République dans le centre de Paris a provoqué l'indignation, notamment sur les réseaux sociaux, explique Le Point

À lire aussi
premier ministre
Le Havre : pourquoi Jean Castex et Édouard Philippe se sont-ils retrouvés ?

"Des faits se sont produits qui ont choqué et qui ont appelé la mise en œuvre de procédures prévues par les lois de la République. Le gouvernement veillera à l’application de ces procédures", a déclaré Jean Castex. "Est-ce en quoi que ce soit une raison pour jeter l’opprobre sur les forces de sécurité de la République ? En aucun cas", a-t-il tranché, estimant que les forces de l’ordre faisaient "un travail difficile qui mérite l’hommage de l’ensemble de cette assemblée". 

Le Premier ministre a par ailleurs souligné qu'"il est parfaitement normal que des fonctionnaires de la République fassent appliquer des lois", rappelant que la République, "c’est d’abord assurer la sécurité de nos concitoyens"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Castex Migrants Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants