1 min de lecture Police

Évacuation de migrants à Paris : ce que l'on sait de l'enquête de l'IGPN

ÉCLAIRAGE - Une source proche du dossier a indiqué à RTL que deux policiers étaient dans le viseur de la police des polices. Tous deux viennent de Seine-Saint-Denis.

Un policier lors de l'évacuation d'un camp de migrants place de la République à Paris, le 23 novembre 2020
Un policier lors de l'évacuation d'un camp de migrants place de la République à Paris, le 23 novembre 2020 Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Alice Moreno
édité par Paul Turban

Lundi 23 novembre, une violente évacuation d'un camp de migrants a eu lieu place de la République à Paris. Les images filmées lors de cette intervention ont ému largement dans la classe politique, si bien que Gérald Darmanin a demandé un rapport au préfet de police de Paris, Didier Lallement, et l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie. 

Une source proche du dossier a assuré à RTL que la police des polices avait dans son viseur deux policiers séquano-dionysiens. Le premier, commissaire divisionnaire au sein du service de nuit de Seine-Saint-Denis, est poursuivi pour un croche-pied à l'un des migrants. Le second policier dans le viseur de l'IGPN est un jeune agent de la brigade anticriminalité (BAC) de Seine-Saint-Denis. Il est lui soupçonné d'avoir maintenu au sol le journaliste Rémy Buisine, alors que celui-ci couvrait l'opération d'évacuation

Sous le coup d'enquêtes pénales et administratives, les deux policiers sont entendus dans les locaux de l'IGPNLe préfet de police de Paris Didier Lallement doit se voir remettre les conclusions de la police des polices ce jeudi midi.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Gérald Darmanin Migrants
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants