1 min de lecture Faits divers

Étudiant immolé à Lyon : un an après, Anas sort de son silence

L'étudiant s'est exprimé pour la première fois depuis son immolation en pleine rue, devant un restaurant universitaire, le 8 novembre 2019.

Le Crous de Lyon, dans le VIIe arrondissement.
Le Crous de Lyon, dans le VIIe arrondissement. Crédit : Capture d'écran Google Maps
Florine Boukhelifa Journaliste

"Je suis conscient de la gravité de mon acte désespéré." Il y a tout juste un an, le 8 novembre 2019, Anas s'immolait devant un restaurant universitaire du VIIe arrondissement de Lyon. L'étudiant s'est exprimé pour la première fois depuis son geste à travers un message publié sur Facebook, le 8 novembre 2020.

C'est déjà sur ce réseau social qu'Anas avait annoncé ses intentions le 8 novembre 2019. Dans sa publication, l'étudiant de Lyon 2 dénonçait la suppression de sa bourse ainsi que la politique du gouvernement actuel et des précédents en matière de précarité étudiante.

Un an plus tard, Anas va mieux, malgré les conséquences irréversibles de son geste. Brûlé au troisième degré sur 75% du corps, l'étudiant est resté cinq mois dans le coma et a subi 48 opérations, dont l'amputation de certains doigts, avant de pouvoir sortir de l'hôpital en juin dernier.

Dans son texte, il remercie les personnes qui se sont mobilisées et "ont agi pour donner un sens à (son) geste." Anas salue également les "quelques avancées telles que les repas des restaurants universitaires à un euro", même s'il regrette que ceux-ci "ne s'adressent qu'aux boursiers et boursières."

À lire aussi
Lyon
Lyon : deux sœurs recherchent le policier qui a sauvé leur famille de la déportation

Son acte désespéré avait provoqué une grande colère dans le milieu étudiant. Quelques jours après, de nombreuses manifestations s'étaient tenues dans plusieurs villes de France en soutien au jeune homme et pour dénoncer la précarité grandissante des étudiants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Précarité Immolation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants